•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Elks s’inclinent face aux Alouettes et battent un triste record de la LCF

Un joueur se fait tacler.

Les Elks d'Edmonton ont établi un record de médiocrité, samedi, face aux Alouettes de Montréal.

Photo : The Canadian Press / JASON FRANSON

Les Alouettes de Montréal ont vaincu les Elks 25 à 18 samedi après-midi au Stade du Commonwealth à Edmonton. Pour l’équipe locale, il s’agissait d’un 15e revers consécutif devant leurs supporteurs, la plus longue séquence du genre de l’histoire de la Ligue canadienne de football (LCF).

Edmonton partageait le record de 14 avec les Rough Riders d’Ottawa, qui avaient aussi perdu 14 rencontres consécutives lors des saisons 1987 et 1988.

La dernière fois qu’Edmonton a gagné à domicile, l’équipe ne s’appelait pas encore les Elks; c’était il y a presque trois ans, le 12 octobre 2019.

Après le match, l’entraîneur-chef des Elks, Chris Jones a refusé de s’exprimer sur la série de défaites. Lorsqu’on lui a demandé de commenter, il a plutôt répondu : Prochaine question! 

La défense des Alouettes fait le travail

Les Elks avaient les devants 18-17 au quatrième quart et se retrouvaient en bonne position pour augmenter leur avance. 

Bien positionné à la ligne de cinq des Alouettes, le quart Tayor Cornelius a vu sa passe vers Derrel Walker être interceptée par Tyrice Beverette. Ce dernier a ensuite traversé le terrain pour inscrire le majeur, un jeu de 100 verges.

Les Alouettes ont réussi une conversion de deux points pour prendre les devants 25-18.

Les Elks ont, par la suite, eu deux occasions de niveler le pointage. Ils se sont d’abord rendu à la ligne de deux des Alouettes, mais n’ont pas réussi à atteindre la zone des buts.

Avec un peu plus d’une minute à faire au quatrième quart, ils ont de nouveau menacé en se rendant à la ligne de 22 des Alouettes, mais Micah Awe a intercepté une passe de Taylor Cornelius, pour mettre fin aux à leurs espoirs.

L'histoire du match

Les Elks se sont inscrit les premiers au pointage sur un placement de 26 verges de Sergio Castillo. À leur possession précédente, les Alouettes avaient tenté un placement de 50 verges, mais le botté de David Côté est passé à droite des poteaux et les Elks avaient retourné le ballon sur 51 verges, leur permettant d’avoir une bonne position sur le terrain.

Montréal a répliqué sur la séquence suivante avec un touché d’une verge de Dominique Davis.

Edmonton a inscrit un point sur un botté de dégagement, avant de voir les visiteurs inscrire un autre touché. Trevor Harris a trouvé Eugene Lewis dans la zone des buts, une passe de huit verges bonne pour un touché; c’était alors 14-4.

Les Elks ont ensuite profité de l’indiscipline des Alouettes pour inscrire un autre placement. Une passe du quart-arrière Taylor Cornelius a été interceptée par Mike Jones, mais le secondeur Micah Awe a été puni pour rudesse sur le quart-arrière. Edmonton a conservé le ballon et la séquence à l’attaque s’est terminée par un botté de 32 verges de Sergio Castillo.

Les deux possessions suivantes des Alouettes se sont terminées par des revirements. Le demi-offensif Walter Fetcher a d’abord échappé le ballon; Edmonton en a profité pour inscrire un autre placement, puis Trevor Harris a été plaqué derrière la ligne de mêlée et a perdu le ballon. Les Elks ont profité de la séquence pour inscrire un simple.

Avec deux secondes à faire à la demi, David Côté a réussi un placement de 52 verges, les deux équipes sont rentrées au vestiaire avec un pointage de 18-17 en faveur d’Edmonton.

Il faut y croire

L’entraîneur-chef Danny Maciocia a dit après la rencontre qu’il répète souvent aux joueurs qu’il faut croire en nos chances jusqu’à la fin de la rencontre.

En début de saison, c’est nous qui perdions ce genre de match, a-t-il mentionné. Il faut donner crédit à notre défense et à toute notre équipe, car nous avons réussi à aller chercher la victoire.

Le demi défensif Kerfalla Exumé a de son côté insisté sur le fait que les Alouettes jouaient du football de situation. On s’adapte à ce qui se passe sur le terrain et on s’assure de ne pas se laisser déconcentrer, quoi qu’il arrive.

Les joueurs des Elks ont parlé d’une défaite frustrante, car ils ont le sentiment que l’équipe a connu une bonne rencontre.

Il y a des jeux bizarres à la fin et ça ne s’est pas terminé comme on l’aurait voulu, mais on a essayé jusqu’à la fin, a affirmé le receveur des Elks Vincent Forbes-Mombleau.

La semaine prochaine, les Alouettes recevront le Rouge et Noir d'Ottawa, tandis que les Elks visiteront les Blue Bombers à Winnipeg.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !