•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première visite de Dominique Anglade en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine

Accompagnée de deux hommes, Dominique Anglade marche sur une plage.

Dominique Anglade s'est déplacée aux Îles-de-la-Madeleine pour rencontrer son candidat dans l'archipel, Gil Thériault (à gauche).

Photo : Gracieuseté : Parti libéral du Québec

À deux jours du scrutin, la cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, a visité samedi la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine pour la première fois depuis le début de la campagne électorale.

Elle a profité de son passage dans l'Est-du-Québec pour mettre en avant sa charte des régions, dévoilée le printemps dernier. Cette charte vise à donner plus de pouvoir aux régions.

Grâce à ce plan, dit-elle, les Gaspésiens pourront s'attaquer plus facilement aux problèmes de transport, de logement et de main-d’œuvre.

« [Je veux] donner plus de pouvoir aux gens qui comprennent leur territoire et aux Gaspésiens pour qu’ils puissent se développer. [...] Je vois grand pour la Gaspésie. »

— Une citation de  Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec

Selon la cheffe libérale, la régionalisation de l’immigration est primordiale. Dominique Anglade présente d'ailleurs l'immigration comme une solution à la pénurie de main-d'œuvre.

Dominique Anglade est debout devant le golfe du Saint-Laurent.

Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec (archives)

Photo : Radio-Canada

Questionnés sur l'accès aux soins de santé, Dominique Anglade et son candidat dans Gaspé, Michel Marin, ont fait valoir l'importance d'élaborer des solutions adaptées aux réalités régionales. Avec notre charte des régions, on veut mettre la proximité des services de l’avant, puisque c’est ça qui est important ici [en Gaspésie], affirme-t-elle.

« Dans le sens de notre charte des régions, je voudrais m'asseoir avec le CISSS de la Gaspésie et les directions des centres hospitaliers pour trouver des solutions. Je pense que les solutions viennent d’ici et de nous, et on va les proposer de telle manière qu’à Québec, ils vont nous remercier de les proposer, ces solutions-là. »

— Une citation de  Michel Marin, candidat libéral dans Gaspé

Une visite pour redonner confiance

Dominique Anglade tenait à visiter la Gaspésie avant la fin de la campagne afin de présenter ses idées et ses candidats dans la région.

En 2018, la députée péquiste sortante Méganne Perry-Mélançon a obtenu la victoire sur son adversaire libéral avec une maigre avance de 41 voix.

Bannière promotionnelle de notre dossier sur les élections provinciales au Québec.

Pour leur part, les candidats libéraux dans Gaspé et Bonaventure, Michel Marin et Christian Cyr, se disent bien heureux d’accueillir leur cheffe dans leur circonscription. Ils ont également dressé un bilan positif de leur campagne.

Christian Cyr et Michel Marin.

Christian Cyr et Michel Marin (de gauche à droite), respectivement candidats pour le Parti libéral du Québec dans Bonaventure et dans Gaspé (archives)

Photo : Radio-Canada / Guillaume Whalen

Le dernier passage de Dominique Anglade en Gaspésie remontait à juin dernier. Elle avait alors énoncé ses priorités pour la région.

Les chefs des cinq principaux partis ont visité la Gaspésie lors de la campagne électorale, excepté Éric Duhaime, du Parti conservateur du Québec.

Après sa visite à Grande-Rivière, Dominique Anglade s'est envolée pour les Îles-de-la-Madeleine afin d'y rencontrer son candidat Gil Thériault et d'exprimer son soutien aux Madelinots une semaine après la tempête post-tropicale Fiona.

Avec les informations d'Alexandre Duval

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !