•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Sherbrookois marchent en soutien au peuple iranien

Des manifestants dans la rue, pancarte à la main.

Des dizaines de personnes ont marché pacifiquement samedi.

Photo : Radio-Canada / Arianne Béland

Arianne Béland

Pour une deuxième fois en deux week-ends, des Sherbrookois se sont mobilisés en solidarité avec le peuple de l'Iran, fortement réprimé depuis la mort de Mahsa Amini.

Pour Negar Lahouti et sa mère Azadeh Arzpoyma, cette marche est une façon de soutenir leur pays d'origine. On est très tristes parce qu'il y a beaucoup de jeunes filles et de jeunes garçons en ce moment, ils sont tués dans la rue. Notre cœur est avec eux , explique Mme Arzpoyma.

« C’est vraiment notre façon de soutenir les gens plus loin et plus proche pour être avec eux et pour être leur voix parce qu’en Iran, en ce moment, Internet est bloqué. Les gens ne peuvent pas s’exprimer pour montrer ce qu’ils font en Iran présentement au reste du monde.  »

— Une citation de  Negar Lahouti, manifestante
Des manifestants marchent.

« Il y a des gens de mon travail qui font partie de la communauté iranienne. Je suis venu pour les supporter dans leur marche de soutien », a lancé Dominique de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Arianne Béland

Depuis la mort de la jeune femme de 22 ans en détention à Téhéran, un vaste mouvement a pris naissance en Iran et à travers le monde pour dénoncer les conditions de vie imposées aux Iraniens. Des Sherbrookois ont parcouru une partie de la rue King samedi après-midi comme plusieurs autres manifestants dans d'autres municipalités.

Des manifestants rassemblés au Marché de la gare de Sherbrooke.

Le rassemblement s'est terminé en après-midi au Marché de la gare.

Photo : Radio-Canada / Arianne Béland

L'organisatrice de l'événement Nastaran Golchin espère que ce genre d'événement permettra de sensibiliser la population à la situation en Iran, mais qu'il permettra également d'obtenir le soutien du gouvernement canadien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !