•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nédélec commémore le grand feu de 1922

La mairie de Nédelec, au Témiscamingue.

La mairie de Nédélec, au Témiscamingue

Photo : Radio-Canada / Boualem Hadjouti

Radio-Canada

La municipalité de Nédélec souligne samedi le centenaire du grand feu du 4 octobre 1922.

L'incendie s'est déclaré à Haileybury, du côté ontarien, à la suite de feux d'abattis, et s'est vite propagé pour toucher notamment Notre-Dame-du-Nord et Nédélec, au Témiscamingue.

La municipalité a d'ailleurs recensé 52 maisons détruites par l'incendie, qui n'a pas fait de victimes parmi les habitants.

Pour la mairesse, Lyne Ash, il est important de commémorer cet événement qui a marqué l'histoire de la région.

Les commémorations ont été lancées en mai dernier avec la plantation de 52 arbres qui symbolisent les 52 maisons rasées par le feu.

Une messe a été célébrée à Nédélec samedi et un lancer de ballons a aussi eu lieu.

Plusieurs autres activités ont également été organisées durant la journée, qui s'est terminée par le dépôt de lanternes sur le lac Témiscamingue.

Il faut dire aussi que les gens sont, je pense, très heureux de se rencontrer et de se remémorer ça. C'est un souvenir qui s'oublie parce que la plupart des gens qui ont vécu ça ne sont plus là, alors on trouve que c'est important aussi de transmettre cette page d'histoire aux générations futures, indique la mairesse.

Une sculpture rappelle le grand feu de 1922 à Haileybury.

Cette statue destinée à commémorer le grand feu a été installée en 2000 à Haileybury, en bordure du lac Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Le grand feu de 1922 a fait 43 morts au Témiscamingue ontarien.

Haileybury organise d'ailleurs plusieurs activités en fin de semaine pour souligner le centenaire de ce triste événement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !