•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaste élan de solidarité à la suite du passage du Fiona à l’Î.-P.-É.

Des sacs à lunch sont installés sur une table.

L'Armée du Salut de Charlottetown a vu une augmentation de 50 % de la demande de repas cette semaine.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Radio-Canada

Des résidents et des organismes de bienfaisance de l’Île-du-Prince-Édouard se sont mobilisés cette semaine pour venir en aide aux gens qui doivent composer avec les dommages causés par la tempête post-tropicale Fiona.

Josh MacFadyen est professeur à l’université, mais cette semaine, il a coupé des branches d'arbres et a aidé à nettoyer les terrains dévastés par la tempête.

« L’université est fermée pour la semaine. Je ne travaille pas beaucoup ces jours-ci et il me semble que c’est une bonne façon d’utiliser mon temps libre. »

— Une citation de  Josh MacFadyen

Après avoir publié des annonces sur les réseaux sociaux, Josh MacFadyen se tient occupé en répondant aux appels des résidents de l’Île qui désirent obtenir un coup de main.

Un homme scie des branches d'arbre.

Josh MacFadyen a aidé des gens qui ont vu plusieurs arbres dans leur cour arrachés par le vent.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

La semaine a été très occupée , a-t-il reconnu.

Josh MacFadyen a aidé des gens comme Cindy MacPherson, alors que plusieurs arbres dans sa cour ont été arrachés par le vent.

Ça m’a fait de la peine de voir nos arbres par terre et de savoir combien nous en avons perdu , dit-elle.

Un homme coupe des branches d'arbre.

Josh MacFadyen est professeur à l’université, mais cette semaine, il a coupé des branches d'arbres et aide à nettoyer les terrains dévastés par la tempête Fiona.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

L’aide est arrivée au bon moment, selon Cindy MacPherson.

C’est réconfortant. C’est incroyable pour moi en ce moment , a-t-elle affirmé.

Forte demande de repas à l’Armée du Salut

À Charlottetown, l’équipe de l’Armée du Salut travaille fort depuis le début de la semaine.

La demande pour des repas à cet organisme a augmenté de 50 % cette semaine, selon le lieutenant John Burton, responsable de l’unité de l’Armée du Salut à Charlottetown.

Deux personnes remplissent des sacs à lunch.

Beverly Slater et John Burton, de l'Armée du salut de Charlottetown, préparent des sacs à lunch pour les sinistrés de la tempête Fiona.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Nous avons vu une augmentation du nombre de personnes qui viennent chercher notre petit-déjeuner et aussi des gens qui ont perdu de la nourriture à cause des pannes de courant , a-t-il raconté.

Des sacs à lunch sont préparés et distribués à près de 80 familles tous les jours à la suite de la tempête Fiona.

C’est du travail ardu, mais qui laisse un sentiment d’accomplissement, selon John Burton.

« Ç’a été une semaine fatigante, mais elle a été incroyablement enrichissante. »

— Une citation de  John Burton, lieutenant de l'Armée du Salut à Charlottetown

Chaque petit coup de pouce aide

Des gens qui sont hébergés temporairement dans des hôtels à la suite de la tempête reçoivent de la nourriture à leur porte.

C’est le cas de Sterling Diamond, qui vit dans un hôtel depuis une semaine, car le toit de sa résidence a été emporté par le vent.

C’est très difficile. Chaque petit coup de pouce aide , soutient-il.

Même si la dernière semaine a été assez éprouvante, des jours meilleurs suivront, est-il convaincu.

On tient bon, ça va s’arranger.

En attendant, le travail de ces résidents dévoués se poursuit afin d’aider ceux qui en ont encore besoin.

D’après un reportage de Gabrielle Drummond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !