•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une œuvre de charité ne trouve pas d’entrepôt pour ses cadeaux de Noël

La statue d'un père Noël est debout devant un panneau de l'organisme Surrey Christmas Bureau.

L'organisme de bienfaisance peine à trouver un local qui lui permettrait de donner des jouets aux enfants lors de la période de Noël.

Photo : Radio-Canada / Sohrab Sandhu

Radio-Canada

Un organisme de bienfaisance du Grand Vancouver peine à trouver un local qui lui permettrait de distribuer des cadeaux de Noël à des enfants défavorisés.

Tous les ans, le Surrey Christmas Bureau obtient un endroit gratuit, mais ce n'est pas le cas cette année en raison d'une concurrence sur le marché.

Autrement dit, beaucoup d'entreprises ont aussi besoin de locaux commerciaux.

Nous devons commencer à distribuer les cadeaux au début du mois de novembre , explique la directrice générale de l’association, Lisa Werring. Elle rappelle que chaque année, en règle générale, l’organisme a déjà trouvé un local et qu'elle se prépare à s’y installer à la mi-octobre.

Environ 2000 familles [viennent nous voir] chaque année et il faut que la logistique soit assurée si l’on veut desservir ces familles convenablement.

Le Surrey Christmas Bureau ne loue pas de bureaux à l’année en raison de coûts trop onéreux, dit Mme Werring. Or l’organisme a besoin d’un espace de 900 à 1400 mètres carrés qui est situé non loin des transports en commun et placé au rez-de-chaussée pour des raisons d'accessibilité.

Selon une consultante d’organismes de bienfaisance, Allison Brewin, les associations qui dépendent uniquement de dons doivent surveiller de près leurs dépenses.

Une grande partie des fonds sont accordés aux coûts administratifs et de fonctionnement. Les donateurs ne donnent pas assez d’argent dans ce domaine , dit-elle.

Sans oublier que l’inflation fait croître les prix et que la crise du logement contribue à augmenter les loyers des particuliers et des entreprises.

D'après les informations d'Ali Pitargue

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !