•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sioux Lookout est prêt à célébrer son retour dans le hockey Junior A

Deux joueurs patinent vers une rondelle.

Les Bombers de Sioux Lookout ont tenu leur camp d'entraînement en début septembre.

Photo : Gracieuseté : Sioux Lookout Bombers

Chris St-Pierre

Dix ans après la disparition de son équipe de hockey Junior A, Sioux Lookout, située dans le Nord-Ouest de l’Ontario, s’apprête à célébrer en grand son retour dans la Superior International Junior Hockey League (SIJHL). La communauté, qui s’est déjà approprié la nouvelle formation des Bombers, attend avec impatience le match d’ouverture de leur première saison.

C’est très excitant, affirme la responsable des ressources humaines de l’épicerie locale, Liz Ward. La ville entière s’est rangée derrière eux.

Plus de 18 mois après la fondation du club de hockey des Bombers de Sioux Lookout, tout est en place pour accueillir la communauté d'environ 5200 résidents et les partisans des Premières Nations voisines à l’aréna, repabtisé le hangar.

Un dessin d'un avion sur le mur d'un aréna.

Un avion Canadair CL-145 se trouve maintenant sur l'un des murs du Sioux Lookout Memorial Arena.

Photo : Facebook/Sioux Lookout Bombers

Dès ses premiers jours, l’équipe a multiplié les efforts pour s’impliquer dans plusieurs initiatives et levées de fonds et pour se faire connaître auprès des résidents. Ce dévouement a incité la municipalité de Sioux Lookout à aider l’équipe pour lui donner les meilleures chances de connaître du succès.

Nous avons besoin de les appuyer. Ça ajoute à la communauté, constate le maire Doug Lawrance, qui a été élu par acclamation lors des récentes élections municipales.

« Où pourriez-vous rassembler autant de personnes sur une base hebdomadaire? C’est peut-être la seule chose qui peut réunir des centaines de personnes au même endroit et en même temps dans notre communauté semaine après semaine. C’est unique en son genre. »

— Une citation de  Doug Lawrance, maire de Sioux Lookout

Selon le maire, plusieurs facteurs peuvent influencer les sentiments d’une communauté envers son équipe locale. Cependant, il estime que le plus important est sa présence.

Un intérêt renouvelé

Les joueurs se sont vite adaptés au style de vie nord-ontarien et à la communauté de Sioux Lookout, qui les a adoptés aussi rapidement.

Durant une levée de fonds, [ils] remplissaient les sacs pour les clients, qui en profitaient pour les rencontrer, raconte Liz Ward. C’était amusant pour les joueurs de parler aux gens de la communauté et pour nous de rencontrer l’équipe.

Liz Ward en visioconférence.

Liz Ward entend souvent les clients de son épicerie discuter des Bombers de Sioux Lookout.

Photo : Radio-Canada / Capture d'écran

La présence des joueurs aux pratiques des équipes de hockey de l’Association de hockey mineur de Sioux Lookout et la tenue de plusieurs camps de développement ne sont pas passées inaperçues.

Les gens veulent se déplacer pour être sur la glace avec eux, croit le responsable des communications de l’association, Mike Laverty. Ces camps ont notamment permis de recruter de nouveaux gardiens de but, qui sont très en demande à Sioux Lookout.

Plusieurs joueurs proviennent des Premières Nations environnantes, où parfois il n’y a pas les installations nécessaires pour jouer du hockey organisé. Si la période pour rejoindre une équipe ne se termine que le 15 octobre, M. Laverty remarque qu’il y a déjà plus de joueurs inscrits qu’à pareille date l’année dernière.

Une rondelle glisse vers un gardien de but entouré de joueurs.

Deux nouvelles formations compétitives de Sioux Lookout ont eu l’aval des Bombers pour adopter leur nom et leurs couleurs.

Photo : Gracieuseté : Sioux Lookout Bombers

Il ajoute que la présence d’un joueur local comme l'attaquant recrue Kalin Roy dans l’alignement des Bombers fait également croître l’intérêt pour le hockey.

C’est super d’avoir un joueur d’ici sur l’équipe, affirme M. Laverty, qui l’a côtoyé comme joueur dans les ligues pour homme dans les dernières années. Je crois qu’il y trouvera beaucoup de succès. Ça inspire beaucoup de jeunes à jouer du hockey de haut niveau, que ce soit ici ou ailleurs.

C’était beaucoup plus silencieux en ville

Les différences entre les défunts Flyers de Sioux Lookout, qui n’ont existé que pour quelques saisons de 2008 à 2012, et les Bombers sont immenses.

C’était beaucoup plus silencieux en ville, se souvient Liz Ward, qui a déménagé à Sioux Lookout peu avant la dissolution des Flyers. Mais l’énergie que nous voyons aujourd’hui, les camps qui ont été organisés récemment pour les jeunes de la région, ça ne fait que raviver la passion des gens pour le hockey.

Le maire de Sioux Lookout, Doug Lawrance.

Le maire de Sioux Lookout, Doug Lawrance, est également l'ancien président des Flyers de Sioux Lookout. (Archives)

Photo : Radio-Canada / CBC

La première équipe est venue s’installer ici avec des propriétaires de l’extérieur de la région. Mais [les Bombers] sont une formation créée pour la communauté par la communauté, rappelle le maire.

M. Lawrance souligne que les responsables de l’équipe ont pris leur temps pour bien faire les choses en annonçant la fondation des Bombers un an et demi avant leur première saison.

Cette prudence semble avoir convaincu plus que quelques résidents, selon Mme Ward.

Nous sommes une petite communauté du Nord-Ouest de l’Ontario. Le hockey est ce que nous aimons, affirme-t-elle. Je suis certaine que tous les sièges seront remplis.

Les Bombers de Sioux Lookout disputent leur premier match à domicile dans la SIJHL samedi soir à 19 h 30, heure centrale, contre les Lumberjacks du Wisconsin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !