•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sprint final de la campagne : les libéraux visent toujours la victoire

Une pancarte électorale de François Vaes.

François Vaes croit qu'il peut causer la surprise dans Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Pierrick Pichette

Radio-Canada

À quelques jours du vote, l'heure est au bilan des campagnes menées par les différentes formations politiques en Estrie. Parmi elles, le Parti libéral du Québec garde espoir de former le prochain gouvernement du Québec.

Questionné sur ses impressions vendredi, en point de presse, François Vaes, candidat libéral dans Sherbrooke, s'est dit convaincu de remporter les élections. Il croit pouvoir causer la surprise dans sa circonscription.

Rappelons qu'un sondage Ipsos mené pour le compte de Radio-Canada au début du mois de septembre indiquait plutôt que le PLQ récolterait moins de 10 % des intentions de vote dans la région, en dernière position.

Malgré cela, François Vaes est d'avis que son parti se dirige vers une victoire.

Notre base est plus solide que jamais, on a un bon accueil. On arrive avec un programme qui fait face aux enjeux des Sherbrookois, qui fait face aux enjeux des Québécois.

Le candidat s'engage notamment à bâtir un train entre Sherbrooke et Montréal et à construire de nouvelles écoles ainsi que du logement social sur le territoire.

« Ce que ça veut dire pour Sherbrooke, c'est entre 1000 et 1500 nouveaux logements sociaux et abordables. »

— Une citation de  François Vaes, candidat libéral dans Sherbrooke
De gauche à droite, Christine Labrie, Marylaine Bélair, François Vaes, Yves Bérubé-Lauzière et Caroline St-Hilaire.

Cinq candidats de chacun des principaux partis ont débattu sur toutes nos plateformes pendant une heure, lundi dernier.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

Christine Labrie condamne des propos tenus

Au 35e jour de la campagne, les candidats solidaires en Estrie se disent heureux de la campagne qu'ils ont menée, mais déçus des discours qui ont divisé les électeurs.

Pour la candidate et députée sortante dans Sherbrooke, Christine Labrie, des propos ont attisé les tensions sociales dans les dernières semaines, notamment sur l'immigration.

Ce sont des propos qui blessent les gens et François Legault a suffisamment d'expérience, des décennies d'expérience en politique, pour savoir que les mots ont un sens, qu'ils ont un impact et qu'il faut les choisir adéquatement.

« Je suis tannée de voir des gens qui contribuent à la dégradation du climat social. »

— Une citation de  Christine Labrie, députée sortante et candidate solidaire dans Sherbrooke

Philippe Pagé, candidat solidaire dans Richmond, a résumé l'essentiel du message de son parti en cette fin de campagne.

Les électeurs n'ont pas besoin, dans chacune des circonscriptions de l'Estrie, d'un centième député de la CAQ.

Québec solidaire espère former une opposition forte à un éventuel gouvernement de la CAQ.

Bannière promotionnelle de notre dossier sur les élections provinciales au Québec.

Pas de bilan, mais une annonce au Parti québécois

Le Parti québécois y est allé d'une annonce concernant la petite enfance, vendredi. Au CPE Chez tante Juliette de Stoke, qui cherche à se faire approuver huit nouvelles places par le ministère de la Famille, la formation politique s'est engagée à améliorer l'accès aux garderies pour les parents de la région.

Je ne suis pas capable de concevoir qu'on refuse perpétuellement les huit places qui sont demandées, a fait savoir le candidat du PQ dans Mégantic, André Duncan.

Ce n'est pas normal, aujourd'hui, qu'il y ait autant d'enfants en attente dans les CPE, que les parents ne puissent pas retourner travailler, a ajouté la candidate du parti dans Saint-François, Sylvie Tanguay.

Shirley Théroux appuie Caroline St-Hilaire

La chanteuse Shirley Théroux a accompagné la candidate caquiste dans Sherbrooke, Caroline St-Hilaire, pour rencontrer les électeurs au Carrefour de l'Estrie, vendredi.

Présente dans l'univers culturel québécois depuis plus de 50 ans, Mme Théroux a offert son appui à la CAQ.

D'après le reportage d'Alexis Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !