•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La carrière d’Édith Butler célébrée dans le cadre des Éloizes

Édith Butler, récipiendaire du prix Hommage aux Éloizes 2022.

Édith Butler, récipiendaire du prix Hommage aux Éloizes 2022.

Photo : Gracieuseté : AAAPNB

Radio-Canada

Dans le cadre des Éloizes à Petit-Rocher, au Nouveau-Brunswick, l’auteure-compositrice-interprète Édith Butler a partagé bon nombre d’anecdotes et de réflexions lors de l’événement « La grande visite avec Édith Butler ».

La grande dame acadienne recevra le prix Hommage de cette année lors du gala, samedi soir.

L’Auberge d’Anjou-Cocooning Café, située au centre du village de Petit-Rocher, était pleine à craquer, vendredi après-midi, pour cette rencontre touchante avec l’artiste originaire de Paquetville.

Édith Butler était accompagnée du sénateur et artiste René Cormier, qui avait jadis déjà fait une tournée avec elle, comme pianiste.

Édith Butler

« La grande visite avec Édith Butler », à l'Auberge d’Anjou–Cocooning Café, à Petit-Rocher, le 30 septembre 2022.

Photo : Radio-Canada / Anne-Marie Parenteau

Dans la foulée de cet échange convivial, Édith Butler a partagé avec le public qu’elle avait déjà chanté pour l’Empereur du Japon Hirohito pendant la guerre, dîné plusieurs fois avec François Mitterrand, et qu’elle a parlé de Paquetville à l’ancien président des États-Unis Ronald Reagan… sans compter ses rencontres avec les premiers ministres Richard Hatfield, René Lévesque et Brian Mulroney.

Des histoires qui ont mis l’ambiance à la fête, dans le nord-est du Nouveau-Brunswick, à la veille du gala des Éloizes 2022.

Paquetville sans frontière

En 60 ans de carrière, Édith Butler a 28 albums à son actif et a vendu plus de deux millions de disques. Elle s’est aussi donnée en spectacle un peu partout dans le monde.

Au départ, elle faisait surtout carrière à l’extérieur de l’Acadie, parce qu’il n’y avait pas beaucoup d’endroit dans son coin de pays où chanter à l’époque, raconte-t-elle.

Photo en noir et blanc d'une femme qui regarde la caméra la main levée.

Édith Butler en 1972.

Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Karsenty

Pionnière, sa musique a réussi à faire rayonner l’Acadie partout dans le monde.

« J’ai toujours essayé de parler de l’Acadie de façon positive, sans rechigner. »

— Une citation de  Édith Butler

Maintenant âgée de 80 ans, Édith Butler ne cesse d’impressionner.

Je ne pensais pas avoir un si grand impact, dit-elle candidement. Quand je l’analyse, en regardant en arrière […] la détermination que j’avais pour faire des choses, je réalise maintenant que je défonce des portes vraiment à coup de poings, à coup de pied, à coup de misère, à coup de difficulté, mais aussi avec grande grande joie partout où je suis allée.

Récipiendaire du prix Éloizes hommage

Édith Butler recevra samedi soir le prestigieux prix hommage 2022 lors du gala des prix Éloizes, qui sera diffusé sur Ici Télé.

Après avoir été repoussé à plusieurs reprises en raison de la pandémie, le festival et le gala des prix Éloizes a finalement lieu en personne cette année.

L’événement organisé par l’Association acadienne des artistes professionnels du Nouveau-Brunswick a lieu à Petit-Rocher, dans le nord-est du Nouveau-Brunswick, du 28 au 1er octobre.

Bien que le prix hommage qui sera remis à Édith Butler soit loin d’être le premier prix qu’elle se voit décerner dans sa fructueuse carrière, il a une place spéciale dans son cœur.

C’est le plus grand hommage qu’on peut recevoir en Acadie. Je ne voulais pas manquer cela, en plus, je le reçois chez nous, se réjouit-elle. Quand on reçoit un hommage comme cela, ça rayonne. Ça ne rayonne pas juste ici, ça rayonne partout […] ça fait connaître l’Acadie partout.

Édith Butler et René Cormier assi à une table

L’auteure-compositrice-interprète Édith Butler lors de l’événement « La grande visite » à l’Auberge d’Anjou–Cocooning Café, à Petit-Rocher, le 30 septembre 2022.

Photo : Radio-Canada / Anne-Marie Parenteau

Édith Butler n’a pas l’intention d’arrêter de chanter d’ici peu.

Je me donne un autre dix ans, lance-t-elle. Ça va m’amener à 90 [ans] rendus à 90 [ans], je verrai, mais probablement plus que ça […] tant que j’aurai la santé, je vais continuer.

Avec des renseignements de Marie Andrée Leblond et d'Anne-Marie Parenteau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !