•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lululemon conclut un règlement dans sa poursuite en justice contre Peloton

Le signe de Lululemon devant une boutique sur la rue Robson, à Vancouver.

L'entreprise Lululemon, dont le siège social est à Vancouver, accusait Peloton Interactive de vendre des produits contrefaits.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

L’entreprise de vêtements de sport Lululemon Athletica a conclu un règlement dans sa poursuite contre le fabricant de vélos stationnaires Peloton Interactive, qu’elle accusait de vendre des soutiens-gorge et des leggings contrefaits.

Un avis d'abandon volontaire des procédures, déposé devant un tribunal californien, indique que les sociétés ont négocié un règlement mutuellement acceptable du différend relatif aux marques.

Les termes de ce règlement n'ont pas été rendus publics. Il intervient un jour après qu'un tribunal de New York a rejeté une action en justice intentée par Peloton en prévision du dépôt d'une plainte de marque de commerce par Lululemon.

Le détaillant de vêtements d'exercice établi à Vancouver avait envoyé à Peloton une lettre de cessation et d'abstention en novembre dernier, alléguant que ce dernier avait copié plusieurs éléments de sa conception de produits.

En réponse, la société Peloton avait lancé sa propre action en justice contre Lululemon, demandant au tribunal de déclarer, de manière préventive, qu'elle n'avait pas enfreint les brevets de Lululemon.

Un tribunal fédéral de New York a rejeté jeudi la poursuite de Peloton, la qualifiant d’ action anticipée qui justifie le renvoi.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !