•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

[Mot de l’info] Élections : pourquoi nous présenterons les résultats différemment

Patrice Roy et une technicienne de plateau regardent Sébastien Bovet, qui se tient debout près d'un écran sur lequel est affichée une carte des circonscriptions de Montréal.

L'émission spéciale prévue pour la soirée électorale du 3 octobre 2022 sur ICI Télé a nécessité des répétitions techniques au cours des derniers jours.

Photo : Radio-Canada

Peu importe sur quelle plateforme de Radio-Canada vous suivrez la soirée électorale, vous remarquerez sûrement quelques nouveautés.

Deux personnes sont assises devant un mur d'écrans et de boutons.

Une soirée électorale, c'est le travail de toute une équipe, notamment la régie.

Photo : Radio-Canada / Carole Côté

Le décor télé, tout d'abord. L'émission diffusée sur ICI Télé, sur RDI, sur notre site web, sur Facebook (Nouvelle fenêtre) et sur YouTube (Nouvelle fenêtre) sera produite dans l'atrium de la nouvelle Maison de Radio-Canada.

Vous verrez aussi de nouveaux visages. Aux côtés de Patrice Roy, Sébastien Bovet, Chantal Hébert et Alec Castonguay, un tout nouveau trio composé de Manon Cyr, mairesse de Chibougamau, de Régis Labeaume, ex-maire de Québec, et de Luc Ferrandez, ex-maire de l’arrondissement Le Plateau-Mont-Royal, enrichira les discussions.

Mathieu Belhumeur parle au micro dans un studio de radio.

Mathieu Belhumeur et son équipe se préparent en vue de la soirée électorale, qui sera aussi diffusée à la radio de Radio-Canada.

Photo : Radio-Canada / Carole Côté

À la radio, la soirée sera animée par Mathieu Belhumeur, une première pour celui qui vous présente les radiojournaux matinaux du lundi au jeudi. Il sera appuyé par Hugo Lavallée et par Marie-Hélène Tremblay, deux journalistes d'expérience qui joueront un nouveau rôle d'analyste. Annie Desrochers, à Montréal, et Louise Boisvert, à Québec, couvriront les résultats en studio.

À radio-canada.ca (Nouvelle fenêtre) et dans l’application Info, vous pourrez personnaliser votre soirée électorale et suivre les résultats en temps réel grâce à nos outils interactifs améliorés.

Précision

La version antérieure de ce texte mentionnait qu'Annie Desrochers et Louise Boisvert couvriraient la soirée électorale sur le terrain. Elles seront plutôt en studio.

Un mot clé

Vous remarquerez aussi que la façon de présenter les résultats a changé. À la télé, nous passons de ceci :

Le mot RÉÉLU est écrit sur un bandeau rouge.

Auparavant, nous utilisions les termes « élu » ou « réélu » lors de nos calculs pour déterminer le gagnant ou la gagnante d'un scrutin.

Photo : Radio-Canada

à ceci :

Les mots PRÉVISION et RÉÉLU sont écrits sur un bandeau rouge.

Par souci d'exactitude, nous allons ajouter le mot « prévision ».

Photo : Radio-Canada

Nous avons ajouté le mot prévision devant élu ou réélu. Le module de présentation en direct des résultats sur notre site web présentera clairement cette distinction, qui sera aussi faite à l'audio.

Pourquoi? Tout simplement parce que c'est plus exact.

Sébastine Bovet est debout devant un écran géant.

Sébastien Bovet s'occupera des résultats qui seront présentés sur des écrans géants.

Photo : Radio-Canada / Carole Côté

Il faut savoir que les résultats officiels d'un scrutin ne sont pas connus avant plusieurs jours, peu importe le média qu'on consulte : les informations affichées le soir même des élections sont des projections basées sur une analyse rigoureuse du dépouillement du vote et de la situation dans chacune des circonscriptions.

Notre processus reste donc le même, mais les mots pour le décrire deviennent plus précis.

Pourquoi maintenant?

Parce que les élections municipales à Québec nous ont démontré que même si nos projections sont faites de façon extrêmement sérieuse et qu'elles s'avèrent exactes dans la quasi-totalité des cas, il subsiste des risques d'erreur puisque ce sont justement des projections. De plus, ces erreurs, même rarissimes, ont des effets importants sur les gens concernés et, de façon plus générale, sur la confiance envers les médias.

C’est pourquoi nous souhaitons accroître la transparence de nos processus afin de continuer à mériter cette confiance.

Luce Julien est la directrice générale de l'information de Radio-Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !