•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections dans Gaspé : Méganne Perry-Melançon au tournoi des candidats

Durant la campagne électorale, chaque candidat des circonscriptions des Îles-de-la-Madeleine, Gaspé, Bonaventure et Matane‒Matapédia est invité à présenter sa vision des problématiques locales ainsi que ses propositions et engagements pour parvenir à des solutions.

Méganne Perry Mélançon

Méganne Perry Mélançon, la députée sortante, est la candidate du Parti québécois dans Gaspé.

Photo : Radio-Canada

À la dernière élection, la députée sortante et candidate du Parti québécois, Méganne Perry-Melançon l’avait emporté de justesse avec une mince avance de 41 voix sur son rival libéral et un recomptage judiciaire digne d’un scénario de film.

Même si quatre ans plus tard, la lutte électorale s’annonce aussi très serrée, la candidate du PQ se dit très sereine et se consacre, dit-elle, à une campagne de terrain. Je pense que les gens sont satisfaits de ce qu'ils ont vu dans un premier mandat. Je pense que je ne pourrai pas avoir de regret sur le travail déjà fait.

Avant d’être députée, Méganne Perry-Melançon a d’abord étudié en cinéma et communication.

Toutefois, sur le marché du travail, c’est en tourisme qu’elle fait ses premières armes, notamment à Barcelone où elle va apprendre l’espagnol et dans les Caraïbes où elle va parfaire son anglais. J'ai beaucoup voyagé, puis j'ai rencontré des gens de toutes les cultures. C’est riche de pouvoir partager nos coutumes, nos traditions, nos cultures, notre musique, notre nourriture et tout ça , raconte la députée sortante qui se réjouit de voir la Gaspésie devenir une terre d'accueil de plus en plus prisée.

Durant la pandémie, elle a mis les bouchées doubles pour compléter un baccalauréat en administration des affaires en même temps que son travail à l’Assemblée nationale. Les jeunes en région, on est capable de faire de grandes choses. C'est un peu ça qui m'a inspiré, puis qui m'a amené en politique, c'est vraiment d'avoir des modèles de jeunes qui développent la région. La stratégie Vivre en Gaspésie en est un bon exemple.

Sa famille, moitié originaire de péninsule de Forillon, moitié de Sainte-Thérèse-de-Gaspé, reste très proche d’elle. On est trois filles chez moi, dont une qui est médecin ici à Gaspé, puis mes parents aussi sont encore à Gaspé avec plein de neveux, de nièces aussi qui s'ajoutent à cette belle et grande famille.

Récemment propriétaire d’une ancienne demeure, la jeune députée s’occupe maintenant de la rénover. À la maison, elle vit avec une petite compagne à quatre pattes. J'ai un chihuahua de huit ans qui me suit dans toutes mes péripéties. Elle s'appelle Loquita, ce qui en espagnol veut dire petite fofolle.

Elle fait partie de la 3e génération des familles expropriées de Forillon. Un sujet qui est encore très douloureux pour les familles gaspésiennes. Ça reste une blessure qui est entière. Elle espère qu’un jour les familles recevront des excuses et un véritable accès à leurs anciennes terres. Je pense que ma fibre indépendantiste sort de là.

Méganne Perry-Melançon dans un café sur la rue de la Reine à Gaspé.

La candidate du PQ dans Gaspé et députée sortante, Méganne Perry-Melançon, parle français, anglais et espagnol. Elle a d'ailleurs travaillé au Pérou pendant quelques mois avant de devenir députée.

Photo : Gracieuseté : Méganne Perry-Melançon

La jeune femme a donc rejoint les rangs d’un parti indépendantiste, mais aussi un parti, dit-elle, qui a toujours eu le souci des régions. Elle rappelle tous les efforts mis par le premier ministre Bernard Landry pour soutenir la Gaspésie au tournant des années 2000 au moment où la région traversait une grave crise économique.

Elle souligne aussi le côté féministe de sa formation politique qui a permis l’élection de la première femme première ministre du Québec et qui lui a confié d'importantes responsabilités. Je trouve qu'en tant que femme, on a notre place.

La couverture cellulaire

La candidate rappelle que lorsqu’un homme armé était recherché dans le village de Saint-Elzéar, tout le Québec a reçu une alerte, sauf les gens concernés. On voit qu'on a énormément de travail à faire. C'est une question de sécurité, mais c'est aussi une question d'occupation du territoire notamment avec le télétravail , relève la candidate et députée sortante.

Propositions et engagements :

  • Étendre la couverture cellulaire à l'ensemble du territoire.
  • Zones dévitalisées
  • Propositions et engagements :
  • Rattraper notre retard en investissements dans les infrastructures régionales;
  • Créer un ministère du développement régional;
  • Décentraliser la fonction publique et non pas seulement délocaliser des emplois;
  • Augmenter l’aide technique et financière des municipalités.

« Ce que la CAQ nous a présenté, c'est une fausse décentralisation, alors c'est très important que les décisions qui nous concernent soient prises ici.  »

— Une citation de  Méganne Perry-Melançon, candidate du PQ et députée sortante de Gaspé

Fiscalité municipale

Méganne Perry-Melançon observe que certains villages n’ont pas les ressources pour effectuer les travaux notamment en raison du faible nombre de résidents touchés. L’augmentation des coûts de construction est venue compliquer ce problème. Il va falloir, croit-elle, une redistribution des surplus que l'État a générés avec l'inflation.

Propositions et engagements :

  • Créer des programmes d'aide financière adaptés aux petites municipalités;
  • Diversifier les sources de revenus des municipalités;
  • Augmenter les retombées économiques de l’exploitation des ressources naturelles.
Les travaux sur la route près du site Gaspé, Berceau du Canada

Les petites municipalités, selon la candidates, n'arrivent plus à financer les grands travaux d'infrastructures (photo d'archives).

Photo : Radio-Canada / William Bastille Denis

Soins dentaires

« En ce moment, l'accès est difficile dans toute la région, autant dans les plus grandes villes de la circonscription que dans les plus petites municipalités.  »

— Une citation de  Méganne Perry-Melançon, candidate du PQ et députée sortante de Gaspé

Propositions et engagements :

  • Rehausser les conditions salariales des chirurgiens dentaires du réseau public;
  • Développer des projets de cliniques dentaires communautaires comme celui de Sainte-Anne-des-Monts;
  • Améliorer l’accès aux soins dentaires pour les enfants et les aînés à faibles revenus.

Osisko

Il va falloir qu'on soit informé et qu'on soit le plus transparent possible dans tout le processus auprès de la population de Murdochville , commente la candidate du PQ. Il y a déjà eu une première consultation. Les élus aussi sont beaucoup mis dans le coup. Ce qui va être déterminant dans le projet, c'est l’acceptabilité sociale, évidemment.

Propositions et engagements :

  • S’assurer d’une empreinte environnementale la plus faible possible;
  • Voir au respect de toutes les règles environnementales;
  • Protéger la santé des citoyens.

Érosion des berges

C’est un sujet qui revient constamment autant chez les citoyens que chez les élus municipaux. On connaît les 300 points critiques sur le réseau de la 132, mais il y a très peu d'investissements qui ont été réalisés, constate Mme Perry-Melançon.

Propositions et engagements :

  • Investir en prévention;
  • Amener tous les acteurs concernés scientifiques, ministères, municipalités, élus à se concerter
  • Créer un comité avec le ministère des Transports pour assurer la circulation sur la route 132.

« Il faut avoir les meilleures solutions pour du moyen et long terme parce qu'on s'en va vers des situations encore plus critiques avec les changements climatiques. »

— Une citation de  Méganne Perry-Melançon, candidate du PQ et députée sortante de Gaspé

Industrie forestière

C’est une industrie de première importance pour le compte de Gaspé, avec des enjeux qui lui sont très propres, mais qui varient aussi d'un secteur à l'autre, qu'on soit dans le domaine privé ou public, explique Méganne Perry-Melançon.

Propositions et engagements :

  • Mettre en place des mesures de soutien à la sylviculture;
  • Alléger les procédures d’obtention des contrats publics.
  • Revoir l'attribution des quotas forestiers pour avoir plus de prévisibilité;
  • Compenser les pertes éventuelles lors de la mise en place de mesures de protection du caribou.

On sait aussi, dit-elle, qu'il y a deux phénomènes importants à suivre, la tordeuse des bourgeons de l'épinette et la baisse de la population de caribous, observe la candidate. Il faut trouver des solutions en collaboration avec l'industrie forestière.

Hébergement touristique

Propositions et engagements :

  • Développer les projets d’hébergements touristiques dans le comté;
  • Développer le site de Fort-Prével;
  • Suspendre temporairement les activités de Airbnb jusqu’à un seuil d'inoccupation en haut de 3 % afin d’éviter les évictions estivales.

« Il faut qu'on puisse trouver des solutions temporaires le temps de résoudre la crise du logement, ce que j'aurais souhaité du gouvernement de la CAQ. »

— Une citation de  Méganne Perry-Melançon, candidate du PQ et députée sortante de Gaspé

Soins aux aînés

Il faut trouver des façons de miser sur l'humain et non pas sur le béton, et c'est vraiment ce qu'on entend de la part des aînés. Ils veulent de meilleurs services, un meilleur accès aux soins de santé à la maison, analyse Méganne Perry-Melançon.

Propositions et engagements :

  • Tripler l'offre des services de soins à domicile;
  • Appuyer les proches aidants;
  • Créer un poste de protecteur des aînés pour lutter contre la maltraitance;
  • Augmenter le financement des organismes communautaires et les entreprises d'économie sociale.

Je pense, entre autres, à Multiservice de Grande-Vallée, à l'Association des aînés de la MRC Rocher-Percé, à Entre-tiens de la Haute-Gaspésie qui offrent déjà un excellent service, mais qui doivent être soutenus financièrement par les gouvernements. Il y a aussi les centres d'action bénévole qui brisent l'isolement et la précarité alimentaire.

Désert alimentaire

Propositions et engagements :

  • Soutenir les initiatives pour maintenir les commerces alimentaires de proximité;
  • Encourager la récupération alimentaire et les projets d'autonomie alimentaire;
  • Stimuler la production agricole de la Gaspésie.
Gros plan sur une laittue.

La permaculture est une façon de planifier la culture, l'aménagement et le design de manière pérenne.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

On a plein d'initiatives et de modèles alternatifs en agriculture. Je pense à l'école de permaculture qui vient de voir le jour à Val-d'Espoir. On a tout ce qu'il faut ici en Gaspésie pour stimuler la production et c'est comme ça qu'on pourra mieux desservir la population avec des initiatives comme Nourrir notre monde. C'est important aussi qu'on les encourage , observe Méganne Perry-Melançon.

Ce texte a été mis en forme à partir de deux entrevues réalisées (une en ondes et une hors d'ondes) avec le candidat qui devait se prononcer en 60secondes sur chacun des thèmes soumis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !