•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’heure est au bilan en ce 34e jour de campagne électorale en Gaspésie

Une personne en train de voter.

Les élections générales provinciales auront lieu le lundi 3 octobre (archives).

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Radio-Canada

Le jour du scrutin approche et des candidats de la région profitent des derniers moments pour faire le point sur leur campagne électorale respective.

Catherine Blouin

Du côté de Bonaventure, la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ), Catherine Blouin, affirme avoir mené la campagne terrain qu’elle souhaitait réaliser et dit en ressortir grandie.

Catherine Blouin regarde l'objectif de l'appareil photo.

Catherine Blouin, candidate de la Coalition avenir Québec dans Bonaventure (archives)

Photo : Radio-Canada / Louis Pelchat-Labelle

La candidate caquiste se dit confiante des engagements pris par son parti, notamment en matière de santé, d’inflation et de logement.

Mme Blouin indique également percevoir cette confiance sur le terrain et avoir aussi reçu beaucoup de commentaires positifs à l’égard de son chef, François Legault.

Quand on parlait de ces mesures avec les gens sur le terrain, ils étaient contents de voir à quel point leurs priorités étaient écoutées. Ils sont aussi contents quand on leur rappelle le travail qui a été fait, donc ils ont la preuve que [la CAQ] est un gouvernement compétent et pragmatique, qui est en action, qui avance et qui livre ses promesses, témoigne Catherine Blouin.

La candidate caquiste souligne également le passage en Gaspésie du ministre de la Santé, Christian Dubé, qui a notamment visité l’hôpital de Maria.

Selon elle, cette visite du ministre Dubé témoigne d’une écoute et d’une compréhension des problèmes gaspésiens en matière de santé de la part du gouvernement sortant.

Pascal Bérubé

Le député sortant et candidat du Parti québécois (PQ) dans Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, a fait le bilan de sa campagne vendredi matin.

Pascal Bérubé.

Le candidat du Parti québécois et député sortant de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, brigue un sixième mandat.

Photo : Radio-Canada

Il s’est félicité du vent favorable qui semble souffler sur le PQ depuis quelques jours. Il a toutefois rappelé aux électeurs de sa circonscription qu’il a besoin que les appuis et la sympathie se concrétisent dans les urnes.

Jusqu’à la fin, je ne veux pas avoir de mauvaises surprises. Les gens qui me disent : ''Je veux que vous restiez député'', la seule façon, c’est de voter pour moi, affirme Pascal Bérubé. Même les gens qui s’apprêtent à voter pour une autre formation politique mais qui me disent : ''J’aimerais ça que ce soit vous'', je leur dis : ''Si vous voulez que ce soit moi, votez pour moi'', et là, ils changent d’idée.

« L’appui à un candidat, ce n’est pas un ''j’aime'' sur Facebook, ce n’est pas une tape dans le dos. Ce n’est pas un "Monsieur Bérubé, lâchez pas". La seule façon de le manifester, c’est en allant voter. »

— Une citation de  Pascal Bérubé, candidat du Parti québécois et député sortant de Matane-Matapédia

Pascal Bérubé entend prendre un peu de temps au cours du dernier week-end avant les élections pour aller soutenir le candidat du PQ dans Rimouski, Samuel Ouellet.

Stéphane Sainte-Croix

Le candidat caquiste dans la circonscription de Gaspé a fait le point sur sa campagne ce matin à Gaspé.

Stéphane Sainte-Croix.

Stéphane Sainte-Croix, candidat pour la Coalition avenir Québec dans Gaspé

Photo : Radio-Canada / Bruno Lelièvre

Tout comme sa collègue Catherine Blouin, candidate dans Bonaventure, M. Sainte-Croix souhaitait effectuer une campagne de terrain, ce qu’il estime avoir réussi.

Il demande aux électeurs de la circonscription de Gaspé de voter pour un changement, même si le parti qu’il représente a été au pouvoir pendant quatre ans.

Le changement, c’est de faire en sorte de se rapprocher du pouvoir, affirme Stéphane Sainte-Croix.

Le candidat caquiste défend également les bons coups de son parti dans le domaine de l'économie et invite la population à voter en ce sens.

Je pense que la "question de l’urne" va être à ce niveau-là : s’assurer d’un bilan économique pertinent et avoir une continuité à ce niveau-là, et c’est ce que le gouvernement de M. Legault propose, explique-t-il.

MISE À JOUR : 

À une demande d'entrevue de Radio-Canada, l’équipe régionale de communication de la CAQ avait fait savoir la semaine dernière que M. Sainte-Croix et les trois autres candidats de la CAQ en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine ne seraient pas disponibles au lendemain des élections pour commenter les résultats. Finalement, des candidats, dont M. Sainte-Croix, seront disponibles pour des entrevues.

Nous souhaitons que le premier ministre puisse s’exprimer avant tout en fonction du résultat des élections, a indiqué l’équipe régionale de communication de la CAQ dans un courriel.

Rupture de service en obstétrique à Chandler : QS réagit

La candidate de Québec solidaire (QS) dans Bonaventure, Catherine Cyr-Wright, soutient que la rupture de service en obstétrique à l’hôpital de Chandler démontre l’inaction du gouvernement Legault ces dernières années.

Depuis mercredi soir et jusqu’à lundi matin, les services sont suspendus de 20 h à 8 h en raison d’un manque d’infirmières.

La candidate de QS estime que les conditions de travail des infirmières se dégradent depuis longtemps et doivent être améliorées.

Catherine Cyr-Wright, candidate pour Québec solidaire dans la circonscription de Bonaventure.

Selon Catherine Cyr-Wright, des réinvestissements doivent être faits en ce sens et il est impératif de mettre fin aux heures supplémentaires obligatoires (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Catherine Cyr-Wright rappelle qu’une solution temporaire a été mise en avant par le passé à l’hôpital de Maria dans de pareilles circonstances. Des sages-femmes ont prêté main-forte pour maintenir les services en obstétrique. Selon elle, élargir l’accès au service serait bénéfique à différents égards.

On ne veut pas que ce soit nécessairement une solution permanente, mais on a vu dans la région que ça peut porter fruit et, pour nous, c’est gagnant-gagnant autant pour les personnes qui gagneraient l’accès à un service de sage-femme que pour les services d’obstétrique qui auraient quelqu’un sur qui compter en cas de manque de personnel, précise la candidate solidaire.

En Gaspésie, le service d’accompagnement par une sage-femme n’est offert que dans la Baie-des-Chaleurs.

Visite prévue pour Dominique Anglade

Un rassemblement libéral de fin de campagne est prévu samedi à l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec, à Grande-Rivière, avec la cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade.

La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, devant le rocher Percé.

La cheffe du Parti libéral du Québec était de passage en Gaspésie en juin dernier (archives).

Photo : Radio-Canada

Les candidats libéraux de Bonaventure et de Gaspé, Christian Cyr et Michel  Marin, seront présents en compagnie de leur cheffe.

Dominique Anglade sera aux Îles-de-la-Madeleine en fin de journée samedi.

Avec les informations de Joane Bérubé, de Roxanne Langlois, de Bruno Lelièvre et de Marguerite Morin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !