•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La journée nationale de la réconciliation soulignée à Moncton

L'aîné Gary Augustine, de la Première Nation mi'kmaq d'Elsipogtog, devant l'hôtel de ville de Moncton, au Nouveau-Brunswick, lors de la Journée de la vérité et de la réconciliation, le 30 septembre 2022.

L'aîné Gary Augustine, de la Première Nation mi'kmaq d'Elsipogtog, devant l'hôtel de ville de Moncton, au Nouveau-Brunswick, lors de la Journée de la vérité et de la réconciliation

Photo : Radio-Canada / Sarah Dery

Radio-Canada

Vendredi, plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées devant l'hôtel de ville de Moncton, au Nouveau-Brunswick, pour souligner la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation. Des membres de la Première Nation mi’kmaq d’Elsipogtog étaient présents pour faire connaître leurs traditions et leur culture.

Lors de ce rassemblement, l’aîné Gary Augustine, d’Elsipogtog, a présidé une prière et une cérémonie de purification afin de rendre hommage aux survivants des pensionnats pour Autochtones, aux enfants qui n’ont jamais pu retourner chez eux ainsi qu'à leurs familles et à leurs communautés.

Un drapeau portant les mots Chaque enfant compte en mi'kmaw a été hissé pour la semaine au sommet de l'hôtel de ville, qui a été illuminé d’une lumière orange jeudi et vendredi.

C'est très important de prendre le temps de réfléchir et d'être ouvert à toutes les histoires lors de cet événement organisé ici à Moncton , a dit la mairesse de Moncton, Dawn Arnold.

Elle a ajouté vouloir collaborer avec la communauté d’Elsipogtog au cours des prochaines années pour mettre en valeur leur langue et leur culture au sein de la ville de Moncton.

Vendredi, quelques centaines de personnes se sont rassemblées devant l'hôtel de ville de Moncton, au Nouveau-Brunswick, pour souligner la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Vendredi, quelques centaines de personnes se sont rassemblées devant l'hôtel de ville de Moncton, au Nouveau-Brunswick, pour souligner la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Photo : Radio-Canada / Sarah Dery

Une résidente de Moncton, Marion Rey, a tenu à participer à l’événement en signe de solidarité avec les membres des communautés autochtones.

C'est bien de pouvoir enfin reconnaître ce qui s'est passé au Canada. Je trouve ça très bien que Moncton marque le coup et reconnaisse l'apport des personnes autochtones, affirme-t-elle.

Elle dit souhaiter que les autorités en fassent davantage pour les communautés autochtones au cours des prochaines années.

C'est la première fois que la province du Nouveau-Brunswick souligne officiellement cette journée nationale.

Dans un communiqué, le premier ministre Blaine Higgs a invité la population à participer aux activités de sensibilisation et d'éducation dans la province. Il a ajouté vouloir créer des relations fructueuses avec les peuples autochtones.

Des activités perturbées par Fiona en Atlantique

En Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard, plusieurs activités ont été annulées en raison des dégâts causés par la tempête Fiona.

Une cérémonie a tout de même eu lieu vendredi à l'hôtel de ville d'Halifax avec le maire Mike Savage. L'établissement a été illuminé en orange.

L'Île-du-Prince-Édouard a invité ses citoyens à s'éduquer sur l'histoire des peuples autochtones et des pensionnats.

À Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, le centre d'amitié autochtone First Light a organisé un rassemblement pour les Premières Nations et pour les Inuit vendredi. L'édifice de la Confédération a lui aussi été illuminé en orange.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !