•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois-Rivières accueillera les Jeux du Québec en 2025

Les drapeaux des différentes délégations flottant sur le site accueillant la 55e finale des Jeux du Québec.

Les drapeaux des différentes délégations flotteront dans le ciel de Trois-Rivières à l'été 2025 (archives).

Photo : Radio-Canada

C’était devenu un secret de polichinelle : Trois-Rivières accueillera les Jeux du Québec à l’été 2025. La Mauricie était presque assurée de les organiser, puisqu’elle était la seule en lice après le retrait de la candidature de la municipalité de Saint-Georges en avril dernier.

Cela n’avait rien de surprenant, mais les membres du comité organisateur ont tout de même poussé un soupir de soulagement lors de l’annonce officielle vendredi. La candidature de Trois-Rivières, appuyée par 95 organismes et entreprises de la région, a séduit la direction de Sports Québec.

Ils nous ont présenté un cahier de 650 pages tout détaillé. C’est énorme, le travail qui s’est fait en arrière. Ils étaient capables de répondre à toutes nos questions, de nous mettre en confiance, et ils nous ont transmis leur passion, a déclaré Isabelle Ducharme, directrice générale de Sports Québec. 

Le président du comité de candidature pour l’obtention de la Finale 2025 des Jeux du Québec, Martin Leblanc, a tenu à souligner les efforts déployés par son équipe. C’est la première fois que je vois autant de gens sur un comité, plus de 30, qui proviennent de presque tous les secteurs. J’ai rarement senti une aussi grande mobilisation. Dans ma tête, même s’il y avait eu d’autres candidats, ce que je vois et ressens, c'est qu'on était la place pour 2025. 

Ces mois de travail serviront d’échauffement, car un important chantier attend la municipalité. Trois-Rivières devra d’ici 2025 remettre à niveau bon nombre de ses infrastructures sportives. Pour ce faire, la Ville reçoit une subvention de cinq millions de dollars. 

Le parc Martin-Bergeron et la piste d’athlétisme de l’école secondaire Chavigny font partie des installations qui bénéficieront d’une cure de jeunesse. Il s’agit d’un des avantages financiers d’obtenir la compétition. S’ajouteront aussi plus de 12 millions de dollars en retombées économiques, selon Sports Québec. 

Jean Lamarche parle au lutrin depuis une scène installée sur un terrain de football.

L'événement contribuera au rayonnement de Trois-Rivières, s'est félicité le maire Jean Lamarche, vendredi.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Roberge

On a tous un souvenir relié aux Jeux du Québec ou une personne près de nous qui a un tel souvenir. Ce qu’on vient de faire, c’est de créer une occasion pour les gens de la Mauricie d’être associés à un événement fort positif et conçu pour la jeunesse, s’est félicité le maire Jean Lamarche.

Le conseiller municipal du district du Carmel, Pierre Montreuil, était bénévole lors des premiers Jeux du Québec tenus à Trois-Rivières à l’été 1975. Il pourra revivre l’expérience cinq décennies plus tard, convaincu de l’impact positif que cette activité aura sur la vie de milliers de jeunes.

J’ose dire que les Jeux du Québec de 1975 m’ont inspiré. Cinquante ans plus tard, je fais du vélo 12 mois par année à Trois-Rivières. Je suis un gars multisport, a-t-il commenté. 

Trois-Rivières a aussi eu les Jeux du Québec d’hiver en 1999. La dernière escale dans la région remonte à l’été 2012, à Shawinigan. 

Cette fois, 3300 athlètes provenant de 19 régions du Québec sont attendus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !