•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vote par anticipation peu populaire dans Ungava

Une carte de rappel d'Élections Québec.

Près de 29 500 électeurs habitent la circonscription d’Ungava.

Photo : Radio-Canada / Daniel Thomas

Près de 2800 électeurs d’Ungava, soit 9,34 %, se sont prononcés lors du vote par anticipation qui s’est terminé jeudi dans la circonscription. Il s’agit de la plus faible participation parmi toutes les circonscriptions québécoises cette année.

Ces données sont toutefois plus élevées qu’au scrutin de 2018 dans Ungava, alors que seulement 8,22 % des électeurs avaient participé au vote par anticipation.

Ungava se retrouve donc loin derrière la moyenne provinciale, qui a atteint cette année 24,44 % de participation, un sommet depuis 1998.

Accommodations

Élections Québec a pourtant tenté d’augmenter la participation électorale par anticipation dans Ungava par une série de mesures.

Les bureaux de scrutin étaient, par exemple, ouverts jusqu’à jeudi dans les communautés éloignées.

Les affiches et dépliants électoraux ont été traduits en cri et en inuktitut pour surmonter la barrière de la langue.

Une confusion dans la distribution du courrier avait toutefois privé une partie des résidents de Kuujjuaq de leur carte d'électeur et d'informations importantes.

Une dame vient chercher son courrier à Kuujjuaq en septembre 2022.

Des numéros de boîtes postales manquants avaient freiné la distribution des cartes électorales à Kuujjuaq.

Photo : Radio-Canada / Félix Lebel

Élections Québec a aussi été prise au dépourvu, lundi, à Kuujjuaq, alors que le lieu du scrutin a été changé sans préavis.

L’organisation électorale n'a pourtant pas ménagé ses efforts pour prévenir la population tout au long de la semaine. Des messages ont été diffusés sur Internet et à la radio communautaire, mais Élections Québec était limitée par ses moyens sur place. Une seule affiche indiquait ce changement d’adresse jusqu’à jeudi.

Un bureau de vote à Kuujjuaq, en septembre 2022.

Le lieu de vote a été déplacé au centre sportif de Kuujjuaq, dans un discret bureau du deuxième étage.

Photo : Radio-Canada / Félix Lebel

Vers le 3 octobre

Les yeux sont à présent rivés sur le scrutin du 3 octobre pour renverser la tendance du faible taux de participation dans Ungava.

Aux élections provinciales de 2018, seulement 30,89 % des électeurs de la circonscription s’étaient prévalus de leur droit de vote, contre 66,45 % pour l’ensemble du Québec.

D'ailleurs, cette année-là, la participation électorale a été faible dans les communautés autochtones de la région, sous la barre des 15 % dans la majorité des cas.

Les résidents cris et inuit représentent environ 65 % de l’électorat et leur participation pourrait être déterminante dans l’issue de ce scrutin.

En 2018, Denis Lamothe de la Coalition avenir Québec (CAQ) avait été élu avec une majorité de 46 voix sur le candidat du Parti Québécois, Jonathan Mattson.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !