•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rouge et Or / Redbirds : une performance défensive à faire oublier

Le receveur étoile Kevin Mital a déjà 8 touchés par la passe cette saison.

Kevin Mital pourrait écrire son nom dans le livre des records du Rouge et Or, dimanche.

Photo : Crédit : Rouge & Or

Les feuilles des arbres ont à peine commencé à rougir que, déjà, le Rouge et Or amorce la deuxième moitié de son calendrier régulier, dimanche après-midi, au stade Telus-Université Laval. Pour la défensive de Glen Constantin, ce deuxième affrontement de la saison contre McGill est l’occasion de se racheter.

Seule équipe toujours à la recherche d’une première victoire cette saison, les Redbirds croupissent au dernier rang du classement du football universitaire québécois. Leur jeune quart-arrière Éloa Latendresse-Régimbald avait toutefois bien mal fait paraître le Rouge et Or, début septembre, à McGill.

C’est une de nos pires performances défensives depuis cinq ou 10 ans, admet Glen Constantin au sujet de la victoire de 37-20 des siens.

Les représentants de l’Université Laval avaient alors concédé un vertigineux total de 566 verges de gains aux Redbirds. À son premier match universitaire, Latendresse-Régimbald en avait amassé 529 à lui seul en passant et courant avec le ballon.

Enzo Pepe Esposito célèbre son premier sac du quart avec le Rouge et Or.

Enzo Pepe Esposito, Alexis Pelchat-Foley et leurs coéquipiers en défensive voudront mieux faire contre les Redbirds.

Photo : Mathieu Bélanger

C’était un drôle de match. McGill avait un nouveau quart-arrière, un système de jeu différent. Quelques-uns de nos joueurs ont eu des coups de chaleur, décrit Constantin. Mais il est le premier à l’admettre : ce sont toutes des excuses.

Des erreurs mentales à corriger

La bonne nouvelle, c’est que le Rouge et Or l’a tout de même emporté sans être inquiété, le 3 septembre, et l'entraîneur-chef est d'avis que les problèmes qui ont plombé sa défensive ne sont pas trop difficiles à corriger.

Une question d’exécution et de concentration. On a fait beaucoup beaucoup d‘erreurs mentales. C’est quelque chose qu’on veut améliorer. La préparation est beaucoup mieux cette semaine.

C’est d’ailleurs le défi que le pilote du Rouge et Or lance à ses joueurs alors qu’ils s'apprêtent à affronter chaque équipe du circuit pour une deuxième fois cette saison. Mieux faire que lors de la première rencontre. Le mot d’ordre, c’est de progresser à chaque match.

Mital à la chasse aux records

Si la défensive lavalloise garde un mauvais souvenir d’Éloa Latendresse-Régimbald, il en va de même pour celle des Redbirds avec Kevin Mital. Le receveur vedette du Rouge et Or avait établi un nouveau record d’équipe en captant quatre passes de touchés durant le match à McGill.

Fort d’une récolte de trois autres majeurs dans la victoire écrasante de 60-14 contre les Stingers, dimanche dernier, le Montréalais frappe à nouveau à la porte de l’Histoire.

Mital, sans son casque, célèbre son touché en lançant le ballon au sol dans la zone des buts.

Kevin Mital célèbre un touché contre le Vert et Or, fin août.

Photo : Mathieu Bélanger

Avec huit touchés captés en seulement quatre matchs, l’ancien du Phénix d’André-Grasset n’est plus qu’à un majeur du record d’équipe en une saison détenu par Laurent Lavigne-Masse et Félix Faubert-Lussier.

Et à peine plus de 13 mois après son premier match au stade Telus, Mital s’approche également du record du Rouge et Or pour les majeurs captés en carrière. Avec 15 touchés en une saison et demie, il n’est plus qu’à deux de la marque que détiennent conjointement Félix Faubert-Lussier et Julian Feoli-Gudino.

Pas étonnant que Glen Constantin qualifie Kevin Mital de pur sang.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !