•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La juge Ketanji Brown Jackson investie à la Cour suprême américaine

Ketanji Brown Jackson debout devant la Cour suprême.

Ketanji Brown Jackson est la première femme noire à siéger à la prestigieuse institution.

Photo : Getty Images / Anna Moneymaker

Agence France-Presse

Nommée par Joe Biden, la juge progressiste Ketanji Brown Jackson a été investie vendredi à la Cour suprême des États-Unis, devenant la première magistrate noire à siéger à la prestigieuse institution.

La cérémonie d'intronisation s'est déroulée dans l'édifice à colonnes de la Haute Cour, sur la colline du Capitole à Washington, en présence de M. Biden et de la vice-présidente démocrate Kamala Harris.

Mme Brown Jackson, 52 ans, fera partie de la minorité progressiste de la Cour suprême, l'organe qui tranche les importantes questions de société dans le pays.

Ketanji Brown Jackson est en compagnie du juge en chef des États-Unis, John G. Roberts devant la Cour suprême.

Ketanji Brown Jackson est en compagnie du juge en chef des États-Unis, John G. Roberts.

Photo : Getty Images / Anna Moneymaker

Déséquilibre

Ce groupe composé de trois femmes siégera face à une majorité conservatrice de six juges – cinq magistrats et une magistrate – dont trois nommés à vie par Donald Trump.

Ce déséquilibre relègue la minorité progressiste dans un rôle marqué par une certaine incapacité à peser, comme l'ont illustré les récentes décisions de la Cour suprême, qui est notamment revenue fin juin sur le droit constitutionnel des femmes à avorter ou qui a renforcé la possibilité de port d'arme à feu aux États-Unis.

Ketanji Brown Jackson avait été choisie fin février par Joe Biden, le président démocrate ayant promis pendant sa campagne de nommer, pour la première fois, une Afro-Américaine à la plus haute institution judiciaire du pays.

Elle a remplacé le juge Stephen Breyer, 84 ans, parti à la retraite.

Plusieurs équipes de journalistes et de caméramans devant la Cour suprême des États-Unis.

La session 2022/2023 de la Cour suprême américaine doit débuter lundi.

Photo : Getty Images / Anna Moneymaker

Dans un contexte de polarisation aiguë autour de la Cour suprême, le processus de confirmation au Sénat de la juge Brown Jackson s'est toutefois déroulé de manière assez fluide, son arrivée ne changeant pas le rapport de force au sein du collège de neuf magistrats.

Avant M. Biden, Donald Trump a en effet eu l'occasion d'ancrer l'instance dans le conservatisme, possiblement pour plusieurs décennies.

La session 2022/2023 de la Cour suprême américaine doit débuter lundi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !