•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une rencontre « cordiale » entre Éric Duhaime et Bruno Marchand

Les deux politiciens ont été à couteaux tirés dans les dernières semaines au sujet du projet de tramway.

Éric Duhaime et Bruno Marchand, assis devant les drapeaux de la province et de la Ville, sourient.

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, a rencontré le maire de Québec, Bruno Marchand, à quelques jours du vote.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Après sa rencontre avec le maire de Québec, le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, estime que le ton était beaucoup plus cordial que dans les dernières semaines, même si les deux politiciens ne s’entendent toujours pas sur le projet de tramway.

Les deux hommes ont des positions diamétralement opposées à ce sujet.

Ce n’est pas une surprise [...] Bruno Marchand continue de défendre [le tramway], comme il le fait souvent, et j’ai continué à soulever les mêmes réticences. Ultimement, c’est la population qui va décider, a expliqué Éric Duhaime.

Advenant l’élection de plusieurs candidats du PCQ, le chef du parti estime qu’il faudra se rasseoir avec le maire de Québec, parce que le Parti conservateur est contre le tramway, a rappelé Éric Duhaime.

Malgré les divergences d’opinions, le candidat dans Chauveau dit avoir vécu une rencontre des plus cordiales, saine pour tout le monde, durant laquelle de nombreux enjeux ont été discutés, tels que l’itinérance, les infrastructures sportives, l’accès au logement et la croissance de la ville.

Il affirme être capable de travailler avec Bruno Marchand sur plusieurs dossiers.

Je veux que les gens comprennent. Les deux, on veut représenter la même population et on veut s'assurer que les liens de communication [sont bons]. Si les électeurs nous choisissent, on sera capables de travailler harmonieusement, a indiqué le candidat conservateur.

Le tracé du troisième lien pas abordé

Sur le projet de troisième lien, Éric Duhaime a assuré qu’il était sur la même longueur d’onde que le maire de Québec. Les deux, on veut davantage d’études par rapport à la nécessité du tunnel et à ses impacts.

Il affirme que le tracé du troisième lien n’a pas été abordé lors de leur rencontre, alors que le PCQ propose un pont qui traverserait l'île d'Orléans.

« Bruno Marchand ne s’est pas prononcé par rapport au pont. Ce n’est pas à lui de prendre position sur le tracé. On n’a pas parlé d’un tracé ou d’un autre. »

— Une citation de  Éric Duhaime, chef du Parti conservateur du Québec

Éric Duhaime était le dernier chef de la campagne électorale à se rendre dans les bureaux de la mairie de Québec pour discuter des enjeux régionaux.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !