•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d’Estriens ont voté par anticipation qu’en 2018

Gros plan sur une bulletin de vote déposé dans une urne.

Le vote par anticipation est de plus en plus populaire.

Photo : getty images/istockphoto / bizoo_n

Radio-Canada

Les Estriens ont été nombreux à se rendre aux urnes avant le jour du vote. En moyenne, plus du quart des électeurs des circonscriptions de la région ont voté par anticipation, selon les derniers chiffres fournis par Élections Québec.

Les taux de participation aux bureaux de vote par anticipation (BVA) ont été plus élevés que ceux de 2018 dans l'ensemble des circonscriptions.

À titre d'exemple, à Sherbrooke, plus de 31 % des électeurs ont exercé leur droit de vote au cours des derniers jours, le plus haut taux de la région. Saint-François suit avec 29,27 %. En 2018, ce sont respectivement 24,48 % et 21,46 % des électeurs qui avaient voté par anticipation dans ces circonscriptions. Au final, le taux de participation final s'était élevé à 71,51 % à Sherbrooke et à 69,15 % à Saint-François.

Taux de participation - vote par anticipation (BVA)

Circonscriptions

Taux de participation 2022 (%)

Taux de participation 2018 (%)

Sherbrooke

31,07

24,48

Saint-François

29,27

21,46

Richmond

27,44

19,64

Mégantic

21,27

17,41

Orford

26,11

21,94

Brome-Missisquoi

25,72

20,95

Granby

28,40

20,11

Des nombres qui n'annoncent pas un taux de participation record

Ces nombres n'annoncent pas nécessairement un taux de participation record aux élections, avertit le professeur en communication stratégique à l'Université de Sherbrooke Emmanuel Choquette.

« J’aimerais vous dire que ça veut dire qu’on explosera et qu’on aura des records de participation, mais je ne pense pas qu’on puisse affirmer ça au moment où on se parle.  »

— Une citation de  Emmanuel Choquette, professeur en communication stratégique à l'Université de Sherbrooke.

Il rappelle qu’aux dernières élections fédérales, beaucoup de gens avaient voté par anticipation, mais que ça ne s’était pas traduit par une plus forte participation générale.

C'est certain qu'on [les partis] va tout faire en sorte pour que les gens que leur idée est faite, qu'ils aillent tout de suite voter pour ne pas que cette idée-là change, souligne-t-il.

La façon d’aller voter est également en train de se transformer, ajoute-t-il.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ça, il m’en vient deux à l’esprit. Le premier, c’était la pandémie. Pendant la pandémie, on a été habitués à être stratégiques dans nos déplacements [...]. Le deuxième élément, c’est qu’on a l’opportunité d’aller voter à plusieurs endroits. [...] Ça a rendu plus accessible le vote pour les gens au travail, pour les personnes âgées aussi et les personnes à la retraite. Ça a permis aux gens d’aller voter par anticipation et de passer à autre chose sans se soucier d’aller dans la cohue le jour du vote le 3 octobre, explique-t-il.

Même constat au Centre-du-Québec

Le taux de participation aux BVA a également été plus élevé dans les circonscriptions du Centre-du-Québec par rapport à 2018. Dans Arthabaska, le taux s'élevait à 18,65 % en 2018. Cette année, il a dépassé 30 %.

La popularité du vote par anticipation s'est également fait ressentir dans les circonscriptions de Drummond–Bois-Francs et de Johnson. Dans la première, 25,02 % des électeurs ont exercé leur droit de vote, alors que ce taux était de 16,45 % en 2018. Dans Johnson, 19,58 % des électeurs ont déjà voté, contre 13,11 % en 2018.

Ces statistiques reflètent la participation dans l'ensemble du Québec, qui atteint un record cette année depuis 1998. Près du quart des électeurs inscrits sur la liste électorale ont déjà voté, selon les chiffres fournis vendredi matin par Élections Québec. Sur 6,29 millions d'électeurs inscrits, 1,54 million de personnes ont glissé leur bulletin dans l'urne.

Ce taux inclut sept des huit journées de vote prévues cette année par Élections Québec, soit deux jours de vote par anticipation (les 25 et 26 septembre) et cinq jours de vote au bureau du directeur de scrutin (les 23, 24, 27, 28 et 29 septembre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !