•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux blessés graves dans une fusillade mercredi à Whitehorse

Un policier surveille l'entrée d'un terrain résidentiel marquée d'un ruban de sécurité, le 29 septembre 2022.

Mercredi, une opération policière dans le quartier résidentiel Porter Creek de Whitehorse a poussé la GRC à demander aux résidents d'éviter le secteur.

Photo : Radio-Canada / Virginie Ann

Radio-Canada

Mercredi 28 septembre, à Whitehorse, alors que les forces de l’ordre tentaient d'arrêter un suspect, celui-ci a tenté de fuir et une fusillade a éclaté. Le suspect, un délinquant multirécidiviste, et un officier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ont été gravement blessés.

Le suspect, Sheldon Lawrence Keobke, âgé de 35 ans, faisait l’objet d’un mandat d'arrêt et était jugé potentiellement armé et dangereux.

Cela faisait quelques semaines, sinon quelques mois qu’on essayait de l'arrêter, confie la GRC du Yukon qui avait tenté de l'interpeller à plusieurs reprises sans y parvenir puisque le suspect avait à chaque fois pris la fuite, en voiture, s’enfuyant à grande vitesse en ville.

Mercredi, à 19 h 30, lorsque les forces de l’ordre ont tenté de l'arrêter, le suspect a à nouveau pris la fuite à pied. Il s’est alors retrouvé proche d’un officier de la GRC qui établissait un périmètre de sécurité dans la zone lorsque l’incident est survenu.

Sheldon Lawrence Keobke fait l’objet de nombreuses accusations dont tentative de meurtre avec une arme à feu, port d'armes dans un dessein dangereux, et entrave volontaire à un agent de la paix dans l’exécution de ses fonctions.

Dès qu’un incident impliquant la police entraîne la blessure ou le décès d’une personne ou que des accusations sont portées à l’encontre des forces de l’ordre pour mauvais agissement, une enquête indépendante est ouverte. Celle-ci est prise en charge par l'Équipe d'intervention en cas d'incident grave de l’Alberta

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !