•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin des audiences au procès de l’ancien prêtre de Hearst Fernand Villeneuve

Portait de Fernand Villeneuve.

Fernand Villeneuve fait face à huit chefs d’accusation de nature sexuelle. Il a plaidé non coupable au début de son procès, le 10 mars 2022.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Radio-Canada

Le procès de Fernand Villeneuve, accusé notamment d'agression sexuelle sur un mineur, s'est poursuivi jeudi. Les faits reprochés seraient survenus il y a deux décennies, alors qu'il était prêtre à Hearst.

À quoi ressemblait le presbytère de la paroisse Notre-Dame de l'Assomption de Hearst au début des années 1980 quand Fernand Villeneuve venait d'y être affecté?

Pendant près de trois heures, l'ancien prêtre, accusé d'agression sexuelle sur un mineur, a été interrogé par l'avocat de la défense, Pierre Dumais, sur les fins détails de la configuration de l'édifice, les habitudes de ses occupants, son parcours comme prêtre et les activités de la paroisse à l'époque.

Les faits reprochés à Fernand Villeneuve seraient survenus entre 1985 et 1992.

Un sergent de la Police provinciale de l'Ontario, une bénévole de longue date de la paroisse ainsi que le père de la victime présumée ont aussi été appelés à témoigner.

Me Dumais s'en est pris à la crédibilité de la victime présumée, soulignant que certains des passages de son témoignage ne concordaient pas.

Le procureur de la Couronne, Benoît Renaud, a expliqué qu'il est raisonnable que des sévices infligés à une personne en très bas âge ne lui reviennent en tête avec clarté qu'à l'adolescence, comme c'est le cas pour la personne qu'il défend.

Une ordonnance de non-publication protège l'identité de la victime présumée dans cette affaire.

Fernand Villeneuve a plaidé non coupable aux huit chefs d'accusation qui pèsent contre lui.

Il a été démis de ses fonctions à la paroisse Notre-Dame de l'Assomption après sa mise en accusation en février 2020.

Le juge doit rendre son verdict le 12 octobre.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.