•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première équipe qualifiée pour les séries, l’Atlético Ottawa a encore faim

Un joueur de soccer célèbre un but en pointant ses coéquipiers.

L'attaquant Malcom Shaw célèbre un but (archives).

Photo : Gracieuseté de Mike Sturk

L’Atlético Ottawa a beau avoir assuré sa participation aux séries de la Première ligue canadienne de soccer (CPL), l’organisation n’est pas rassasiée. Les joueurs veulent maintenant confirmer leur première position au classement général et le titre de champions.

Ils pourront le faire lors des deux dernières rencontres de la saison, d’abord à Halifax, samedi, avant de clore le calendrier dans la capitale, le 9 octobre.

[Ce sont] deux matchs qui sont deux finales. On a eu les séries, mais on a toujours de l’ambition. On veut terminer premier, souligne le jeune défenseur Zachary Roy, rencontré après l’entraînement de jeudi.

Un joueur de soccer a les bras dans les airs pendant un arrêt de jeu durant une rencontre.

Le défenseur québécois Zachary Roy joue une première saison avec l'Atlético Ottawa.

Photo : Gracieuseté de l'Atlético Ottawa

L’équipe a confirmé sa place en séries de brillante façon avec une victoire de 3-1 face aux Cavalry FC lors de sa dernière rencontre.

C’était vraiment amusant! On était très fiers, très heureux, je pense. Tout le monde était content. C'est une fierté aussi d’être les premiers à le faire dans l’histoire du club, ajoute Roy.

Un gardien de but de soccer voit le ballon passé par dessus lui alors que son adversaire lève les bras dans les airs en guise de célébration.

Brian Wright célèbre le superbe but de son coéquipier Ballou, sur bicyclette, lors du match contre le Cavalry FC.

Photo : Gracieuseté de Mike Sturk

Les joueurs tirent une grande fierté d’être les premiers de la CPL à confirmer leur place en série, d’autant plus qu’à peu près personne n’avait prédit une bonne saison à l’Atlético Ottawa.

Il n’y a personne qui a cru en nous, on va se dire la vérité. On est venu avec une précision très intense cette saison, très déterminée. On a prouvé [ce qu’on est capable de faire] et on va continuer à le prouver, affirme pour sa part Ballou Tabla, qui a marqué un superbe but sur bicyclette lors du dernier match.

Ballou Table félicité par ses coéquipiers.

Ballou Tabla connaît une excellente saison avec l'Atlético Ottawa.

Photo : York United / David Chant

« On le voit, je suis de bonne humeur, je suis content, je suis heureux. J’ai repris goût au foot et je prends beaucoup de plaisir. »

— Une citation de  Ballou Tabla, attaquant

Malgré cette belle énergie à l’entraînement, l’entraîneur Carlos Gonzalez affirme que rien n’a vraiment changé dans l’entourage de l’équipe. L’ambiance est excellente depuis plusieurs semaines et nous avons encore faim, explique le pilote de l’Atlético Ottawa.

L’équipe de la capitale possède une avance de quatre points sur le Forge FC en tête du classement, mais a joué un match de plus. Elle pourrait mathématiquement assurer son championnat de saison avec deux victoires pour terminer le calendrier.

Un entraîneur de soccer porte une casquette et parle fort pour se faire entendre pendant un match.

L'entraîneur Carlos Gonzalez crie ses instructions aux joueurs pendant une rencontre.

Photo : Gracieuseté de l'Atlético Ottawa

« Nous n’allons pas changer notre façon de faire. On y va étape par étape et au jour le jour depuis le début de la saison. »

— Une citation de  Carlos Gonzalez, entraîneur-chef

Avec un dernier match sur la route samedi, l’équipe pourrait être tentée de faire rouler son effectif davantage pour les dernières rencontres, d’autant que l’Atlético doit encore faire jouer 220 minutes à ses joueurs de moins de 21 ans cette saison.

C’est le choix de l’entraîneur, mais je serai prêt pour prendre encore de l’expérience. Ce pour des minutes importantes pour mon futur, aborde Zachary Roy, qui a participé à 11 rencontres cette saison. On doit se mettre mentalement en mode séries.

Je ne sens pas le besoin de faire beaucoup de changements, affirme toutefois Gonzalez.Nous avons un onze partant qui varie beaucoup et qui doit être compétitif. Ceux qui méritent de jouer vont être partants, ajoute l’entraîneur.

Peu importe qui sera sur le terrain, les joueurs seront prêts et affamés encore une fois. On n'a rien gagné encore. Il ne faut pas regarder au-delà de la montagne. On se concentre sur les objectifs qui sont devant nous pour terminer premier. Après, on va essayer de conquérir [la ligue], conclut Ballou, plein de confiance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !