•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections dans Bonaventure : Alexis Deschênes au tournoi des candidats

Durant la campagne électorale, chaque candidat des circonscriptions Îles-de-la-Madeleine, Gaspé, Bonaventure et Matane‒Matapédia est invité à présenter sa vision des problématiques locales ainsi que ses propositions et engagements pour parvenir à des solutions.

Alexis Deschênes à la caisse du centre d'action bénévole en train de faire son point de presse.

Le candidat péquiste dans Bonaventure Alexis Deschênes de passage au Centre d’action bénévole St-Alphonse-Nouvelle à Maria (photo d'archives).

Photo : Radio-Canada / Louis Pelchat-Labelle

Radio-Canada

Gaspésien d'origine et candidat du Parti québécois (PQ), Alexis Deschênes avoue sans ambages que René Lévesque reste son idole politique. Il tentera le 3 octobre de devenir député de la circonscription de Bonaventure, d'où est originaire le premier ministre parmi les plus appréciés des Québécois et fondateur de son parti.

Originaire de Cascapédia Saint-Jules, Alexis Deschênes est revenu s’établir en Gaspésie en 2015 après avoir doucement convaincu sa copine. C’est le genre de projet où il faut que les deux soient enthousiastes.

Avant son retour dans la Baie-des-Chaleurs, Alexis Deschênes a étudié en sciences politiques. Il a ensuite travaillé 12 ans comme journaliste, dont quatre ans comme correspondant parlementaire à l'Assemblée nationale.

Il a tout quitté pour étudier en droit et devenir avocat, ce qu'il est depuis neuf ans.

Plusieurs Gaspésiens ont pu le croiser à l'Aide juridique où il travaille depuis sept ans. Au service des plus vulnérables , précise le candidat du PQ.

À 44 ans, le sport reste bien présent malgré la politique. Volley-ball, basket, moto, les activités ne manquent pas.

Père de trois adolescents, Alexis Deschênes est aussi entraîneur au hockey, amateur de jogging et de navigation.

Le candidat du Parti québécois dans Bonaventure, Alexis Deschênes, et ses trois garçons sur une patinoire.

Père de trois garçons, le candidat du Parti québécois dans Bonaventure, Alexis Deschênes est aussi entraîneur de hockey.

Photo : Gracieuseté : Alexis Deschênes

Il se dit passionné de voile et possède un quillard, mais n’hésite pas à sortir les rames pour une compétition de baleinière. On est cinq dans une baleinière et on rame. On fait une compétition par année. Cette année, on ne l'a pas fait, mais on fait normalement une traversée de Petit-Rocher à Bonaventure.

La Gaspésie, c'est aussi la forêt. J'aime beaucoup aussi bûcher mon bois de chauffage. Dès que j’ai une minute, je profite de la Gaspésie. Ça me garde équilibré.

La défense du bien commun, la justice sociale, prendre soin des plus démunis sont, dit-il, parmi les raisons fondamentales de son engagement. C’est vraiment ce qui me rejoint au Parti québécois. On veut donner plus de pouvoir aux Québécois sur leur avenir. On est un parti qui veut toujours aussi s'adresser à l'intelligence des Québécois.

À l'instar de René Lévesque, l’indépendance reste un puissant leitmotiv. On a tout ce qu'il faut pour faire un pas de plus pour devenir un pays, puis on s'assume. On sait que c'est un peu ambitieux, mais on est sincèrement convaincu que c'est possible. Ça me rejoint aussi cette audace-là.

Couverture cellulaire

Alexis Deschênes qui voit dans la couverture cellulaire des enjeux de sécurité et de développement économique rappelle que le gouvernement Legault a annoncé qu’il investira 50 millions de dollars, mais seulement pour cartographier les besoins. J’utilise ma tribune pour dire au gouvernement Legault qu’il y a des besoins à Saint-Elzéar, à Saint-Alphonse, à Cascapédia-Saint-Jules.

Propositions et engagements :

  • Demander une rencontre avec Telus pour que l’entreprise dépose une demande dans le fonds à larges bandes du CRTC comme ce qui a été fait pour d’autres secteurs de la Gaspésie.

Cet enjeu exprime bien l’inaction du gouvernement Legault. On est en train d’installer une couverture cellulaire sur la lune et pendant ce temps-là, des citoyens gaspésiens sont traités comme des citoyens de seconde classe, commente le candidat du PQ.

Une affiche indique St-Elzéar.

La municipalité de Saint-Elzéar-de-Bonaventure en Gaspésie

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Santé

La santé en Gaspésie, ça démontre l’égarement de la CAQ qui a investi dans les maisons des aînés, des projets coûteux qui ne répondent pas vraiment aux besoins, soutient Alexis Deschênes.

Propositions et engagements :

  • Investir dans les soins à domicile;
  • Ouvrir les CLSC 12 heures par jour;
  • Permettre à des infirmières praticiennes de traiter les urgences mineures sans rendez-vous;
  • Mettre fin au temps supplémentaire obligatoire;
  • Augmenter l’embauche de psychologues dans le secteur public;
  • Fixer des ratios patients-soignants sécuritaires;
  • Favoriser une autogestion de leurs horaires par les professionnels de la santé.

Chemin de fer

Le rail est un exemple de l’incompétence de la CAQ de François Legault. (…) Ils [le gouvernement] se sont traîné les pieds. L’objectif est que le rail se rende en 2024 à Port-Daniel, pendant ce temps-là, ce sont des pertes de revenus pour le chemin de fer et des camions remplis de ciment qui usent nos routes.

Propositions et engagements :

  • Parachever les réparations du chemin de fer gaspésien jusqu’à Gaspé d’ici 2026;
  • Assurer le retour du train de passagers dans les meilleurs délais jusqu’à New Richmond.

Revitalisation des villages

Depuis les 10 dernières années, on a fait le calcul au PQ, les régions ont été sous-financées de 5 milliards de dollars en matière d’immobilisation. C’est ce qui fait que des infrastructures dans nos villages n’ont pas pu être faites.

Propositions et engagements :

  • Investir 1,1 milliard dans des projets d’infrastructures ciblées dans les régions par les municipalités;
  • Construire des logements;
  • Créer des places en garderie.

« L’avenir est en Gaspésie, maintenant ce qu’on doit faire c’est de gérer la croissance. »

— Une citation de  Alexis Deschênes, candidat du PQ dans Bonaventure

Tourisme

C'est un secteur porteur, durable à encourager. Il y a beaucoup d’entreprises touristiques qui doivent fermer leurs commerces trop tôt au mois d’août ou au début septembre, constate le candidat.

Propositions et engagements :

  • Créer un projet pilote pour retarder l’entrée scolaire des étudiants du cégep et de l’université;
  • Créer un observatoire sur le tourisme pour relever les enjeux, comme le manque d’hébergement, et proposer des solutions;
  • Viser une cohabitation harmonieuse entre les Gaspésiens et les visiteurs.

Logement

C’est, indique le candidat du PQ, une crise sociale qui affecte toute la Gaspésie et ça démontre toute la déconnexion de la CAQ de François Legault qui a nié le problème alors qu'on avait des taux d'inoccupation de 0 % à Maria, à Carleton-sur-Mer, à Gaspé. Ça leur a pris plus d'une année à finalement réaliser qu'il y avait un problème.

Propositions et engagements :

  • Lancer un grand chantier pour la construction de 10 000 logements sociaux puis de 5000 par année pour rattraper le retard;
  • Interdire la location AirBnB afin de prioriser la location à long terme pour les gens de la place.

Cimenterie

« Nous, ce qu'on pense au Parti québécois, c'est qu'il faut être strict avec la cimenterie. On doit s’assurer qu’elle pollue le moins possible.  »

— Une citation de  Alexis Deschênes, candidat du PQ dans Bonaventure

Propositions et engagements :

  • Travailler à mettre en place l’utilisation de la biomasse forestière comme combustible pour la cimenterie afin de diminuer l’émission de GES.

Main-d’œuvre

« Ils [les membres de la CAQ] ont totalement perdu le contrôle et n’ont rien fait de significatif. On a au Québec 250 000 postes vacants. »

— Une citation de  Alexis Deschênes, candidat du PQ dans Bonaventure

Propositions et engagements :

  • Offrir un congé fiscal aux travailleurs de 60 ans et plus qui gagnent 50 000 $ ou moins par année;
  • Imposer à 15 % la portion de salaire entre 50 000 $ et 85 000 $ des travailleurs de 60 ans et plus.

Ça va lutter contre la pauvreté chez les aînés, croit Alexis Deschênes. On pense que ça peut ramener 150 000 travailleurs de plus sur le marché du travail, donc on va régler une grande partie de la pénurie de main-d'œuvre.

Services de garde

Alexis Deschênes évalue qu’il manque 600 places en garderie subventionnée en Gaspésie, dont 250 dans la seule MRC d’Avignon. Le gouvernement Legault a refusé des projets de CPE à Nouvelle et à Port-Daniel-Gascons et à Paspébiac. On ne s'explique toujours pas pourquoi.

Propositions et engagements :

  • Assurer que chaque enfant ait accès à une place en garderie;
  • Investir 1,2 milliard en cinq ans pour créer de nouvelles places;
  • Valoriser le travail des éducateurs et éducatrices en garderie;
  • Réanalyser les projets refusés dans la circonscription de Bonaventure.

Patrimoine

Le château Dubuc, qui est en partie emporté par la tempête Fiona

Le Château Dubuc n'était plus que ruines après le passage de Fiona (photo archives).

Photo : Radio-Canada / Louis Pelchat-Labelle

On a rien qu'à penser à l'exemple du Château Dubuc à Chandler, qui est un bâtiment patrimonial magnifique, situé en bord de mer, relève Alexis Deschênes. Ça fait plus d'une année qu'on a demandé à la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, de faire quelque chose. Elle a toujours refusé. Elle n’a jamais été là pour Chandler. Elle a juste laissé faire jusqu’à ce que le Château Dubuc se désagrège par lui-même, c’est ce qui est arrivé.

Propositions et engagements :

  • Investir pour protéger le patrimoine bâti;
  • Restaurer ce qui peut l’être du site du Château Dubuc;
  • Revoir à la hausse le financement des musées;
  • Favoriser la culture régionale et protéger les paysages.

Ce texte a été mis en forme à partir de deux entrevues réalisées (une en ondes et une hors d'ondes) avec le candidat qui devait se prononcer en 60 secondes sur chacun des thèmes soumis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !