•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le transport scolaire « assuré jusqu’à la fin de l'année » au CSSRS

Stationnement d'autobus scolaire.

Les transporteurs scolaires avaient accepté de poursuivre leurs activités, même sans contrat. (archives)

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Le transport scolaire ne sera plus un enjeu dans le cadre des négociations entre le Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSSRS) et les transporteurs. Les autobus des élèves sont donc « assurés jusqu'à la fin de l'année », indique l'établissement scolaire.

Une entente de principe a été conclue à Québec avec les transporteurs. Cette dernière devra encore être négociée au niveau régional. Cependant, le directeur général du CSSRS, Sylvain Racette, indique que les transporteurs de la région ont accepté de ne plus utiliser l'arrêt de leurs services comme moyen de pression.

« Il y avait des préoccupations : on demandait aux parents de se garder prêts, les écoles avaient leur plan de contingence et tout ça. Ce n’est plus nécessaire, le transport scolaire va être donné pour le reste de l’année. »

— Une citation de  Sylvain Racette, directeur général du CSSRS

On va pouvoir continuer à travailler avec eux [les transporteurs] pour transformer l’entente de principe en entente finale, on espère le plus rapidement possible. Le plus important, c’était que les transporteurs acceptent de ne pas recourir à aucun arrêt de service le temps qu’on finisse les négociations au niveau local, ajoute-t-il.

M. Racette dit avoir bon espoir quant au reste des négociations. Avec la modernisation du transport, l’électrification, la pénurie de main-d'œuvre qui touche tout le monde, on comprend qu’il y a des enjeux, et on est contents que les partis en soient venus à la conclusion d’éviter de mettre de la pression sur le système pour avoir ces discussions-là. On est confiants qu’on va trouver des pistes pour que tout le monde soit heureux aux termes de ce processus-là. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !