•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Partenariat entre Vitalité et une clinique privée pour les chirurgies de cataracte

Le ministre de la Santé, Bruce Fitch, parlant derrière un podium.

Le ministre de la Santé, Bruce Fitch, lors de l'annonce du partenariat entre le Réseau de santé Vitalité et une clinique privée de Bathurst

Photo : Radio-Canada / Mario Mercier

Mario Mercier

Pour réduire les listes de patients en attente d'une chirurgie de cataractes, le Réseau de santé Vitalité lance un projet pilote pour que ces interventions chirurgicales soient réalisées à l'extérieur de l'hôpital, dans une clinique privée de Bathurst plus précisément.

Le réseau a annoncé jeudi matin en conférence de presse un partenariat avec la Clinique d’Ophtalmologie Acadie-Bathurst. Elle compte trois spécialistes, dont deux qui pratiquent des chirurgies. Un troisième chirurgien devrait être embauché au cours de l’année 2023.

Selon le réseau, cette collaboration doit permettre de faire passer le nombre chirurgies hebdomadaire d'un peu plus de 30 à environ 75.

On est en train de repenser la façon de donner des services de santé. On est rendu au point où l’on pense qu’il y a beaucoup de choses que l’on fait en ce moment dans les hôpitaux qui pourraient être faits ailleurs, estime le propriétaire de la clinique, le Dr Robert Javadi.

Le Dr Robert Javadi.

Le Dr Robert Javadi

Photo : Radio-Canada / Mario Landry

Mais, la PDG du Réseau de santé Vitalité, la Dre France Desrosiers, assure que ce projet n’est pas un premier pas vers une privatisation de certains services.C’est vraiment de continuer à offrir un service public à l’intérieur d’une institution qui appartient à Dr Javidi, avec l’équipement et le personnel de Dr Javidi. Ça nous permet de doubler le nombre, le volume de cataracte que l’on est capable d’opérer par semaine, explique-t-elle

La Dre France Desrosiers.

La Dre France Desrosiers

Photo : Radio-Canada / Mario Landry

L’idée d’avoir un projet phare ou un projet test, c'est de pouvoir étendre l’approche avec soit d’autres spécialités ou d’autres cliniques d’ophtalmologie, dit la PDG. Le gouvernement provincial injectera annuellement 2,3 millions de dollars dans ce projet pilote.C’est un rappel de l’action en région. Le but du plan est de mettre en place un système de santé intégré, dit le ministre de la Santé, Bruce Fitch.

Le député libéral de la circonscription de Bathurst-Ouest-Beresford, René Legacy, est ravis de voir des services offerts dans la région Chaleur.

René Legacy.

Le député René Legacy

Photo : Radio-Canada / Mario Landry

Je pense que c’est une bonne idée de vraiment aller en région et pas tout le temps dans les trois grandes villes, dit-il. C’est intéressant de voir un peu comment ça peut fonctionner dans d'autres régions, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !