•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

UNI remettra des ristournes individuelles en octobre pour la première fois depuis 2016

Robert Moreau.

Le chef de la direction d'UNI coopération financière, Robert Moreau, lors de l'annonce du dernier bilan (archives).

Photo : Jerome Luc Paulin

Depuis que les Caisses populaires acadiennes sont devenues UNI Coopération financière en 2016, les membres n’ont reçu aucune ristourne individuelle. Mais, le mois prochain, les membres se partageront 7,5 millions de dollars.

Le chef de la direction d’UNI, Robert Moreau, explique que c’est le conseil d’administration qui a décidé de ne pas remettre de ristournes individuelles pendant cette période.

Il y a beaucoup d'éléments qui sont pris en considération quand on parle du comment : la capitalisation de l'organisation, son plan stratégique, surtout son plan stratégique. Qu'est-ce qui s'en vient demain, puis pour les prochaines années? Où sont nos investissements à venir? Des acquisitions, des partenariats, l'innovation, recherche et développement et s'investir dans notre personnel , résume M. Moreau en ajoutant que, bien entendu, il faut que la coopération ait réalisé un surplus.

Il précise qu'UNI n'a jamais arrêté de remettre des ristournes collectives à hauteur de 2,5 millions de dollars par année en dons, en commandites, en partenariats et en bourses d'études.

La capitalisation est peut-être en cause selon un expert des coopératives acadiennes

Marc Hébert, directeur par intérim de la Coopérative de développement Régional Acadie et spécialiste en coopératives acadiennes, assure que les coopératives peinent parfois à remettre des ristournes individuelles à cause de la capitalisation.

Marc Hébert en entrevue par visioconférence.

Marc Hébert, directeur par intérim de la Coopérative de développement Régional Acadie

Photo : Radio-Canada

Autrement dit, il s’agit des fonds que toute entreprise est tenue, selon la loi, de garder dans ses coffres.

Dans les institutions financières, la capitalisation est encore plus réglementée donc plus difficile à atteindre , explique M. Hébert.

Il faut dire qu’en 2016, en même temps que son changement d’image, la coopération est passée sous charte fédérale, une première pour une coopérative de crédit canadienne. Mais, ça veut aussi dire qu’UNI doit répondre aux obligations équivalentes à celles imposées aux banques.

6,29 % des intérêts déboursés

Les membres d’UNI Coopération financière auront droit à 6,29 % des intérêts déboursés en 2021 sur le financement hypothécaire, le crédit à la consommation et le financement aux entreprises. Autrement dit, un membre qui n'a qu’une hypothèque récupérera 6,29 % des intérêts qu’il a dû débourser pendant la dernière année.

Ces ristournes seront versées pendant la semaine de la Coopération du 16 au 22 octobre.

Des années sans ristournes individuelles

MM. Moreau et Hébert ne croient pas qu’une période de plusieurs années sans avoir remis de ristournes individuelles puisse nuire à UNI, bien qu’il s’agisse d’une différence importante par rapport aux banques, ses concurrents directs 

Depuis 2016 et même avant, l’objectif numéro un comme institution financière, c’est d’arriver à fournir des produits et des services à la hauteur des attentes des membres, et ce sur une base compétitive , explique le chef de la direction d’UNI.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !