•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le déficit du Manitoba devrait passer à 202 M$ d’ici la fin de l’année fiscale

Le drapeau du Manitoba flotte devant le Palais législatif à Winnipeg, le 12 avril 2022.

Le Manitoba prévoit un déficit moins élevé à la fin de l'année fiscale.

Photo : Radio-Canada / Amine Ellatify

Radio-Canada

Le déficit du Manitoba s'améliore, selon les dernières prévisions budgétaires, selon lesquelles il devrait passer à 202 millions de dollars d'ici la fin de l'année fiscale en cours.

Le ministre des Finances du Manitoba, Cameron Friesen, a tenu une conférence de presse, jeudi, pour faire une mise à jour financière et présenter le bilan de l'année fiscale 2021-2022.

Le budget déposé au printemps dernier prévoyait un déficit de 548 millions de dollars pour l'année fiscale 2022-2023. Ainsi, le déficit serait réduit de 346 millions de dollars d'ici mars 2023.

La province attribue ces prévisions plus optimistes à une hausse importante des revenus d'Hydro-Manitoba prévue à la fin de l'année. Ils passeraient de 120 millions de dollars, selon le budget du printemps, à 585 millions de dollars, dans les nouvelles prévisions.

Les niveaux d'eau élevés, en raison de l'hiver et du printemps pluvieux, laissent croire à la société d'État qu'il lui sera possible d'exporter davantage d'énergie, après une année 2021 difficile en raison de la sécheresse qui a frappé la province.

Une augmentation unique du transfert fédéral en santé de 72 millions de dollars, destiné à permettre de rattraper les retards dans les opérations chirurgicales, ainsi que la croissance continue des recettes fiscales expliquent aussi l'amélioration dans les livres comptables.

Ces gains sont toutefois contrebalancés par des dépenses supplémentaires de 191 millions de dollars, qui résultent principalement de l'augmentation des frais liés aux soins de santé et au soutien offert aux personnes âgées et aux familles avec enfants pour lutter contre l'inflation, indique la province.

Le gouvernement affirme que les indicateurs économiques ont été encourageants et se prépare à un ralentissement économique à cause, notamment, de l'inflation, de la hausse des taux d'intérêt et des perturbations continues de la chaîne d'approvisionnement.

Le Conseil du Trésor prévoit que le PIB réel du Manitoba augmentera de 1,9 % en 2023, comparativement à une croissance de 4,1 % en 2022.

La province indique qu'elle a pris ces facteurs économiques en compte dans les prévisions budgétaires du premier trimestre.

Bilan d'une année 2021-2022 marquée par la pandémie et la sécheresse

À la fin de l'année fiscale 2021-2022, le gouvernement du Manitoba a eu un manque à gagner de 704 millions de dollars. Ceci porte la dette à 28,5 milliards de dollars, selon le rapport annuel des comptes publics.

Pour ce qui est des dépenses de 2021-2022, elles ont principalement été investies dans le secteur de la santé, qui représente 39 % des dépenses gouvernementales, soit 7,6 milliards de dollars.

Ce premier pôle de dépenses a été très important en raison de la COVID-19, des hospitalisations qu’elle a entraînées, des retards de chirurgie et de l’effort de vaccination.

Les dépenses en éducation comptent pour environ 4,8 milliards de dollars, tandis que les dépenses pour les services aux familles s’élèvent à environ 2,3 milliards de dollars.

Les dépenses de la province dans certains secteurs ont été plus élevées que prévu.

Un total de 95 millions de dollars ont été versés dans le programme d’aide au secteur de l’agriculture, Agri-relance, pour répondre à la sécheresse dévastatrice que le Manitoba a connu à l'été 2021.

Aussi, les investissements dans les infrastructures ont été moins élevés que prévu, conséquence des problèmes de chaînes d’approvisionnement, du manque de main-d’œuvre, de l’inflation, et des retombées de la guerre en Ukraine.

Le ministre des Finances Cameron Friesen estime que la province est en avance sur son objectif d’atteindre l’équilibre budgétaire dans huit ans.

On veut éliminer le déficit. Mais on ne veut pas y arriver plus vite en réduisant les investissements que nous faisons dans l’éducation, les infrastructures, les familles, la santé mentale et les dépendances. Donc on va surveiller attentivement les dépenses, a-t-il dit en conférence de presse.

L'opposition néo-démocrate veut que le gouvernement utilise les fonds supplémentaires dans le domaine de la santé.

S'il y a plus de ressources que prévu cette année, je pense que la plupart des Manitobains aimeraient les voir déployées pour aider les médecins, infirmières et inhalothérapeutes en première ligne, lance le chef du NPD, Wab Kinew.

Avec les informations de Ian Froese et d'Alexia Bille

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !