•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les forces ukrainiennes s’emparent de Koupiansk

Deux soldats ukrainiens marchent sur une route jonchée de débris.

Deux soldats ukrainiens s'inquiètent d'un drone russe survolant la route jonchée de débris près de Koupiansk, le samedi 24 septembre.

Photo : afp via getty images / YASUYOSHI CHIBA

Radio-Canada

Les forces ukrainiennes ont repris le contrôle de la totalité de la ville de Koupiansk, dans le nord-est, chassant les troupes russes de leurs positions sur la rive est de la rivière Oskil, ont constaté jeudi des journalistes de l'AFP.

Une bonne partie de ce nœud ferroviaire avait été repris aux Russes début septembre à la faveur de la contre-offensive ukrainienne dans la région de Kharkiv. Mais les troupes de Moscou tenaient encore bon de l'autre côté de la rive, prenant part à des duels d'artillerie tandis que des civils fuyaient les combats en tentant de passer du côté ukrainien.

Jeudi, des pompiers ukrainiens et bénévoles y ont acheminé un premier lot d'aide humanitaire en traversant un passage piéton intact reliant les deux rives de la rivière Oskil.

Des soldats ukrainiens sont assis sur un char en mouvement.

Des membres des forces armées ukrainiennes ont repris le contrôle de la totalité de la ville de Koupiansk, dans le nord-est.

Photo : afp via getty images / JUAN BARRETO

Ce sera la première distribution d'aide humanitaire sur l'autre rive, a déclaré l'administrateur militaire de Koupiansk, Andriï Kanachevitch, alors que 2000 lots de nourriture fournis par les Britanniques étaient distribués.

Des tirs de mortier retentissaient par intermittence, mais sur la rive est, des chars et véhicules blindés ukrainiens étaient visibles passant devant des camions détruits portant la lettre « Z », signe de reconnaissance des forces russes.

Un nuage de fumée noire monte dans le ciel.

Un nuage de fumée noire est visible au-dessus de l'Oskil, la rivière qui sépare la berge ouest contrôlée par les forces ukrainiennes, de la rive est, disputée aux forces russes, dans la région de Kharkiv.

Photo : afp via getty images / YASUYOSHI CHIBA

Les journalistes de l'AFP ont vu cinq cadavres en treillis militaire, possiblement des soldats de Moscou, gisant près de véhicules en panne portant des marquages russes.

Dans la banlieue industrielle de Koupiansk-Vouzloviï, sur la rive est de l'Oskil, à cinq kilomètres plus au sud, les habitants affirment que les Russes sont partis dès mardi.

Jeudi, un blindé de transport de troupes et un peloton de soldats ukrainiens se trouvaient devant le centre culturel du district, et au moins deux chars se déplaçaient dans la zone.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !