•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agression d’un septuagénaire à Magog : une récompense de 2000 $ pour retrouver le suspect

Le portrait-robot d'un homme. La légende indique « Infliction de lésions corporelles. Magog. Homme blanc, plus ou moins 20 à 35 ans, 5,6 pieds, 1,70 mètre. »

La Régie de police de Memphrémagog cherche à retrouver cet homme, qui aurait agressé un septuagénaire (portrait-robot).

Photo : Facebook/Régie de police de Memphrémagog

Radio-Canada

Échec au crime veut permettre la relance d'une enquête concernant l'attaque subie par un homme de 71 ans à Magog le 21 mai dernier. Une récompense de 2000 $ sera remise à toute personne ayant des informations permettant de faire progresser le dossier.

Serge Tremblay, la victime, avait été attaqué alors qu'il marchait dans le secteur de la rue Dollard en début de soirée. Il avait été projeté au sol, puis avait reçu des coups à la tête.

Je suis descendu sur la rue Principale à Magog pour aller prendre un petit Perrier, et aller saluer les gens vers 19 h 15. En revenant, j’ai un petit monsieur qui m'a accosté avec sa voiture et il m'a parlé. Mais moi, je suis sourd, alors je n’ai pas entendu ce qu’il voulait. Il a insisté pour me parler [...]. J’ai continué à marcher et lorsque j’étais sur le coin de la rue Saint-Patrice pour traverser la rue, le monsieur m'a sauté sur le dos et il m'a poussé par terre. Il m’a donné deux coups de poing au visage et il a disparu, raconte-t-il.

Depuis, Serge Tremblay éprouve des craintes lorsqu'il se trouve à l'extérieur, et il a fait appel au Centre d’aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC).

« Maintenant, je ne sortirai pas le soir seul. Si j'ai à me déplacer, je prends un taxi, parce que je n’ai pas d'auto. Le jour, je suis prudent et je prends des artères éclairées, c'est plus sécuritaire. Je fais très attention, je suis très fébrile, mais moins qu'avant. »

— Une citation de  Serge Tremblay, victime de l'agression

Il espère que la récompense de 2000 $ permettra d'arrêter son agresseur. Il demeure inquiet de savoir qu'il se trouve toujours en liberté.

C’est sûr que ça m'inquiète parce que pour la prochaine fois, ça va être qui qu'il va agresser? se demande-t-il.

La Régie de police de police de Memphrémagog (RPM) confirme toujours rechercher activement le suspect dans ce dossier, qui a agressé sans raison apparente cet individu qui marchait paisiblement sur le bord de la rue , indique le responsable de la gendarmerie, Carl Pépin.

Au départ de l’enquête, on cherchait trois témoins. Les témoins ont été rencontrés. On a poursuivi l’enquête avec la conception d’un portrait-robot qui a été publié au courant de l’été pour essayer de retrouver le suspect en question. Il s’agirait d’un homme entre 20 et 35 ans, les cheveux courts bruns, précise-t-il.

« Cependant, l’enquête n’avance plus. Nous n’avons pas d’informations qui nous permettent, à ce stade-ci, de reconnaître le suspect, alors nous avons fait une demande à Échec au crime afin d’obtenir un montant pour une récompense. »

— Une citation de  Carl Pépin, responsable de la gendarmerie de la RPM

La RPM invite les gens qui auraient de l’information sur cette agression à communiquer avec l’enquêtrice Geneviève Allaire, au 819 843-3334, poste 227, ou avec Échec au crime, au 1 800 711-1800.

Avec les informations de Renée Dumais-Beaudoin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !