•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison des croisières relancée à Québec, mais pas aussi importante qu’en 2019

Le Celebrity Summit dans le port de Québec à l'automne 2022.

Une centaine de bateaux et près de 100 000 visiteurs ont fait un arrêt dans le Vieux-Québec jusqu'à maintenant.

Photo : Radio-Canada / David Rémillard

Après deux ans de pandémie, la saison des croisières bat son plein à Québec, mais pas autant qu’en 2019.

Jeudi, six navires de croisière se sont amarrés aux différents quais du port de Québec, avec à leur bord, 12 000 croisiéristes. C’est notre grosse journée, affirme le président-directeur général de l’administration portuaire de Québec, Mario Girard. Le Queen Mary 2 et le Caribbean Princess font partie de la flotte.

Au total, ce sont près d’une centaine de bateaux et 100 000 visiteurs qui ont fait un arrêt dans le Vieux-Québec jusqu’à maintenant. Il s’agit d’une belle relance, selon Mario Girard, mais pas un retour à la normale.

« On ne pouvait pas arriver au taux de 2019 aussi rapidement. On avait reçu 150 bateaux et 250 000 visiteurs à l’époque. C’est parfait pour une relance, on se réhabitue. »

— Une citation de  Mario Girard, président-directeur général du Port de Québec

Le gestionnaire se réjouit également de voir la main-d'œuvre au rendez-vous. Au total, près de 300 opérateurs accueillent les navires et les passagers en fin de semaine.

On s’en sort plutôt bien au niveau du personnel, mais on a quand même dû avoir recours à quatre firmes externes, alors qu’avant, on en utilisait qu’une, rappelle-t-il.

Une relance qui inquiète

Après deux ans de pandémie, où les rues du Vieux-Québec ont connu la tranquillité, le président du comité citoyen du secteur, Michel Masse, s’inquiète.

La pandémie a eu ça de bien : on a pris conscience de l’impact d’une surcharge touristique. Ça a permis aux gens de se réapproprier le quartier. Les gens de Québec sont revenus dans le quartier, a raconté Michel Masse à l'émission Première heure.

Il se souvient des années prépandémiques, des trottoirs bondés, des bouchons de circulation, des commerces et même des domiciles difficiles d’accès.

C’est certain qu’on va surveiller la situation parce que ça affecte autant les résidents que l'expérience des touristes, clame Michel Masse.

Un bateau de croisière dans le Port de Québec à l'automne 2022.

Le Port de Québec limite le nombre de passagers et de bateaux qui visitent le port, quotidiennement, depuis 2014.

Photo : Radio-Canada / David Rémillard

Le directeur général de la Coopérative du quartier Petit Champlain, Charles Demers, estime que l'offre de transport du port aux différents secteurs de Québec contribue à rendre l'expérience des touristes, des résidents et des commerçants, plus agréable.

Une nouvelle stratégie a été mise en place pour assurer une régularisation de la fluidité. C'est une question de sécurité et d'expérience intéressante pour les touristes, dit-il.

Si Charles Demers affirme que la venue des croisiéristes est une occasion d'affaires importantes pour les entreprises, des commerçants du Vieux-Québec ne partagent pas le même avis.

Certains expliquent que les croisiéristes, pressés de visiter et limiter dans le temps, ne sont pas les plus grands acheteurs.

Mario Girard rappelle de son côté que le Port de Québec limite le nombre de passagers et de bateaux qui visitent Québec depuis 2014. Un maximum de 15 000 passagers peuvent faire un arrêt au port, chaque jour.

On a été très novateur. On est très fier de ça. C’est pour contrôler l’afflux qu’on fait ça et la décision a été prise avec l’ensemble des acteurs impliqués, explique le PDG.

Rallonger la saison des croisières

Comme le comité citoyen du Vieux-Québec, l’administration portuaire aimerait disperser les visites des navires durant la saison des croisières.

Près de 75 % des passagers nous visitent à la fin du mois d’août, en septembre et en octobre. On aimerait aller chercher plus de bateaux en juin, juillet et août, affirme Mario Girard.

Ce qui permettrait de mieux répondre aux préoccupations des résidents du Vieux-Québec.

Des nouveautés pour la saison

Pour la première fois cet été, un nouveau terminal a été utilisé par les passagers des bateaux de croisière. Construit durant la pandémie au quai 30, il a servi de centre de vaccination.

Le quai de la garde côtière, situé au pied du Château Frontenac, est aussi utilisé cette année par les navires de croisière, pour la toute première fois, depuis plus de 5 ans.

Alors que la saison des croisières connaît ses meilleurs jours ces temps-ci, Mario Girard prépare déjà l’année 2023. Il estime déjà qu’il y aura au moins 140 000 visiteurs, grâce à la levée des mesures aux frontières.

Avec les informations de Camille Carpentier, Louis-Philippe Arseneault et Alex Boissonneault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !