•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Érosion dans la Péninsule: « il est minuit moins cinq », avertit une scientifique

Maisonnette, N.-B.

Maisonnette est une des nombreuses communautés acadiennes côtières qui subissent les assauts des vents forts et des grandes marées

Photo : Radio-Canada / René Landry

L'érosion suscite une grande réflexion dans la Péninsule acadienne, qui s'est mise en « mode solutions » depuis déjà un certain temps.

Si l'ouragan Fiona a dévasté plusieurs régions dans l'est du pays, on peut dire que la Péninsule acadienne a été relativement épargnée. Mais, ça ne veut pas dire que l'érosion n'a pas continué de progresser.

Des maisons à Grande-Anse, N.-B.

Plusieurs maisons à Grande-Anse sont juchées en bord de falaise

Photo : Radio-Canada / René Landry

Denise Boudreau, qui a un chalet à Maisonnette n'en revient pas à quel point une tempête a pu prendre de grosses bouchées de terrain en fin de semaine dernière. Le Chemin des chalets a été mangé par l'érosion, lance-t-elle.

Des gens vont perdre leur maison

La directrice de recherche à l'institut Valorès, à Shippagan, Marion Tétégan Simon, ne fait pas de détour pour annoncer ce à quoi l'on peut s'attendre.

C'est malheureux à dire, mais, à court terme, il y a des gens qui vont perdre leur maison, là, prévoit-elle.

« Si on avait été dans l'oeil de Fiona, on aurait vu beaucoup de désolation. Ici, dans la Péninsule acadienne, ce phénomène est continu et il s'amplifie. »

— Une citation de  Marion Tétégan Simon, directrice de recherche à l'institut Valorès à Shippagan

La scientifique met l'épaule à la roue du Projet adaptation PA, qui accompagne les communautés à réaliser un plan d'adaptation aux changements climatiques.

Boudin de sphaigne pour contrer l'érosion

Valorès a développé un prototype de boudin de sphaigne, comme celui-ci, installé à Petite-Lamèque, pour contrer l'érosion

Photo : Gracieuseté, Valorès

Le service d'urbanisme de la Commission des services régionaux de la Péninsule acadienne collabore avec des experts, comme l'équipe de scientifiques de Valorès depuis plusieurs années pour contribuer à l'adaptation des communautés aux changements climatiques.

Notre équipe épaule les municipalités dans le processus de mise en place de réglementations visant à mitiger les risques associés à des phénomènes environnementaux tels que l’érosion, explique le porte-parole de la CSRPA, Cédric Landry.

Les communautés qui ont déjà adopté un plan d'adaptation aux changements climatiques sont Le Goulet, Tracadie, Sainte-Marie-Saint-Raphaël, Shippagan et Neguac.

Selon Marion Tétégan Simon, de Valorès, financer la protection du patrimoine n'est pas une mince affaire. Il va y avoir des choix difficiles à faire à son avis.

Marion Tétégan Simon

La directrice de recherche chez Valorès, Marion Tétégan Simon, constate que le phénomène de l'érosion est continu dans la Péninsule acadienne

Photo : Gracieuseté

Je pense qu'il y a encore une grosse réflexion à mener au niveau communautaire, explique-t-elle. Comment fait-on pour protéger efficacement le patrimoine? Est-ce que ça vaut le coup d'investir sur une protection de patrimoine? Ou, est-ce que ça vaut le coup d'investir sur une relocalisation?

Pas de solution magique

Elle mentionne d'autres facteurs dont il faut tenir compte. Par exemple, l'âge de la population.

On parle des différents investissements à faire à un endroit, souligne-t-elle. Est-ce que ça vaut le coup ou pas? C'est sûr que des investissements faits par la municipalité vont entraîner des coûts au niveau des taxes. Je n'ai pas la solution magique.

Elle mentionne plusieurs zones à risque dans la Péninsule acadienne: Saint-Marie-Saint-Raphaël, Cap-Bateau, Pigeon-Hill, notamment.Sans aucun doute, selon elle, il y a urgence.On est minuit moins cinq, là, tranche-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !