•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des gens du Cap-Breton se débrouillent après une semaine sans électricité

Plusieurs camions à nacelle avec des travailleurs qui s'affairent à restaurer une ligne électrique.

Nova Scotia Power a annoncé jeudi l’arrivé de nouvelles équipes du Québec et de l’Ontario qui doivent aider à accélérer le travail au Cap-Breton et dans le nord-est de la province.

Photo : Gracieuseté : Nova Scotia Power

Radio-Canada

Dans la Municipalité régionale du Cap-Breton, des milliers de personnes sont encore dans le noir et certaines auront bientôt vécu une semaine sans électricité.

La plupart des étagères sont vides dans les épiceries et il y a des heures d'attente pour s'approcher de certaines stations-service.

Dans une laverie de Sydney River, mercredi matin 10 personnes attendaient en ligne.

C’est difficile, dit Rita Martin qui traîne son panier de linge sale.

Lorsque vous avez l'habitude d'avoir une routine tous les jours et de faire vos choses quotidiennes, c'est un revirement complet parce que vous ne pouvez pas faire la moitié des choses que vous faites habituellement.

La dame traîne son panier de linge sale.

Rita Martin de Sydney Mines a fait la queue pour entrer dans une laverie de Sydney River.

Photo : Radio-Canada / Erin Pottie

Elle n’a pas d’électricité à sa résidence pour aînés de Sydney Mines, mais il y a de l'électricité dans une salle commune partagée par tous les locataires.

Pour passer le temps, elle et les autres cuisinent et jouent aux cartes.

Nous prenons tous nos repas ensemble et nous jouons à des jeux juste pour passer le temps . On se débrouille avec ce qu’on a, dit-elle. On ne réalise pas la chance d’avoir tout ce qu’on a jusqu’à ce qu’on le perd.

Dégâts causés par des arbres tombés

Mary Blinkhorn, qui habite juste à l'extérieur de Coxheath, a perdu l’électricité vendredi et ne pense pas retrouver le service cette semaine. Six arbres sont tombés dans sa cour et ont écrasé une grange et arraché la ligne électrique de sa maison.

La dame place une bouteille d'eau dans le coffre de sa voiture.

Mary Blinkhorn s'est rendue mercredi à la caserne de pompiers de Coxheath pour remplir des réservoirs d'eau pour sa maison où elle est sans électricité depuis six jours.

Photo : Radio-Canada / Erin Pottie

Elle est très reconnaissante envers sa famille et ses amis qui lui donnent un coup de main.

C’est difficile de faire à manger, dit-elle. Vous savez ce matin, nous sommes sortis pour le petit-déjeuner parce que je mourais d'envie d'un œuf. Ma fille et son mari nous emmènent généralement à souper, alors ça aide.

La famille d’Hannah Marks à Sydney a aussi vu sa maison endommagée par la chute d'arbres. Une branche a percé le toit et a endommagé la camionnette de son père.

L'arbre a renversé la cheminée, juste au-dessus du camion, dit-elle.

Nous étions dans la pièce d'à côté et toute la maison a tremblé. On ne le réalise pas encore, mais une fois que le choc sera passé je suis sûr que la situation sera lourde.

Elle se console en sachant que le trou dans le toit est réparable et qu’au moins personne n'a été blessé.

Un gros arbre brisé qui bloque la rue et tire les fils électriques vers le bas.

Nova Scotia Power dit qu'il y a encore des dégâts à constater au Cap-Breton et dans le nord-est de la Nouvelle-Écosse continentale.

Photo : Gracieuseté : Nova Scotia Power

Elle et bien d’autres vérifient régulièrement la carte des pannes de Nova Scotia Power.

Mercredi, le distributeur d’électricité a dit qu’il continuait d'évaluer les dégâts au Cap-Breton, où des centaines de poteaux électriques sont brisés et plusieurs km de fils sont tombés à cause de la chute d'arbres.

Nova Scotia Power avise que plus de 65 000 clients ont été touchés dans la région, et plus de la moitié de ce nombre a retrouvé l’électricité.

Le distributeur a aussi annoncé jeudi l’arrivée de nouvelles équipes du Québec et de l’Ontario qui doivent aider a accéléré le travail au Cap-Breton et dans le nord-est de la province.

Ces équipes s’ajoutent à plus de 1 000 personnes déjà au travail dans ces deux régions.

Avec les informations de Erin Pottie de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !