•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Convoi des camionneurs : la gestion municipale dans la mire de la vérificatrice générale

La police face à des manifestants dont certains ont campé dans leurs camions près de la colline du Parlement.

La police d'Ottawa a déclaré avoir procédé à 191 arrestations et porté 389 accusations contre 103 personnes pendant le convoi (archives).

Photo : Evan Mitsui / CBC

Radio-Canada

La vérificatrice générale de la Ville d'Ottawa, Nathalie Gougeon, affirme que son équipe se penchera surtout sur les décisions de l'administration et de son service de police pendant le convoi des camionneurs de l'hiver dernier afin d'éviter que ses conclusions ne reflètent celles d'autres examens en cours liés au convoi.

À l'heure actuelle, plusieurs agences examinent divers éléments en lien avec le déroulement du convoi, au cours duquel des personnes protestant contre les mesures sanitaires et le gouvernement fédéral ont pu occuper certaines rues du centre-ville d'Ottawa pendant environ trois semaines avant d'être expulsées par une vague de policiers.

L'accent est mis sur ce que les gouvernements peuvent faire à l'avenir pour éviter qu'un événement similaire ne se répète.

En mars, la vérificatrice générale Nathalie Gougeon s'est chargée d'examiner la réponse municipale. En juillet, son bureau a tenu des consultations publiques dans le cadre de ses travaux pour déterminer son angle. Mercredi, son bureau a annoncé dans une mise à jour en ligne qu'il mènerait deux audits distincts.

Les éléments du convoi qui seront à l'étude

  1. Les actions de la Ville avant, pendant et après la manifestation du convoi. Plus précisément, l'audit se concentrera sur la période d'environ deux mois, à compter du début janvier 2022, lorsque le convoi a annoncé publiquement son intention de converger à Ottawa, jusqu'au moment où le maire a levé l'état d'urgence le 24 février 2022.
  2. La collaboration du Service de police d'Ottawa (SPO) avec le personnel de la Ville d'Ottawa avant et pendant la manifestation du convoi ainsi que leur communication avec la Commission de services policiers d'Ottawa. L'audit examinera également le rôle de surveillance de la commission avant et pendant la manifestation du convoi.

Outre les consultations publiques, son bureau a déclaré avoir interrogé le personnel de la Ville et de la police, ainsi que des experts en gestion des urgences, en police et en droit.

Un sondage invitant les gens à partager leurs expériences pendant l'occupation a reçu 1600 réponses, ce que la vérificatrice générale a jugé élevé.

Mme Gougeon a laissé savoir à la Ville qu'elle prendrait le temps nécessaire pour faire un audit approfondi. Son bureau a laissé ouverte la possibilité que son objectif puisse encore changer à mesure que l'audit se poursuit et que d'autres examens se terminent.

Les autres examens en cours comprennent l'examen fédéral de l'utilisation de la Loi sur les mesures d'urgence et la Commission populaire d'Ottawa se concentrant sur ses effets sur les résidents.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !