•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La C.-B. offre des vaccins gratuits contre la grippe pour toute sa population cet automne

Adrian Dix sur une estrade, regardé par Bonnie Henry.

La C.-B. prépare le terrain pour une vague de grippe ainsi qu'une vague de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur / CBC

Radio-Canada

La Colombie-Britannique veut préparer le terrain pour les vagues de grippe et de COVID-19 à venir cet automne en offrant des vaccins contre la grippe à toute sa population.

La médecin-hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, a annoncé mercredi que des vaccins contre la grippe seront accessibles gratuitement pour les personnes les plus vulnérables dès la semaine prochaine. Toute personne âgée de six mois et plus sera admissible à partir du 11 octobre, après le week-end de l’Action de grâce.

Les aînés auront pour leur part droit à une vaccination améliorée pour une meilleure protection contre la grippe.

Double vague à l’horizon

Le gouvernement tente de planifier la capacité hospitalière pour les semaines à venir alors que le système de santé doit composer avec une potentielle pénurie d’employés. Le ministre de la Santé, Adrian Dix, envisage de transférer les patients des hôpitaux vers les centres de soins de santé communautaires et voudrait accélérer le processus pour les patients qui sont sur une liste d'attente pour une place dans les résidences pour aînés.

Les autorités redoutent l’intensité de cette première saison de la grippe après la levée des mesures sanitaires. Les restrictions des deux dernières années en lien avec la pandémie ont contribué à limiter la circulation du virus de l’influenza.

Nous n’avons presque pas eu de cas d’influenza dans les dernières années. Ça veut dire que nous avons une cohorte de jeunes personnes qui n’ont jamais été exposées à l’influenza, précise Bonnie Henry.

Le gouvernement s’attend à ce que le variant Omicron demeure le variant dominant pour les prochains mois, mais ne prévoit pas une propagation d'une ampleur comparable aux automnes et hivers précédents. Il y a peu de chance qu’on voit un nouveau variant arriver en Colombie-Britannique ou au Canada qui échapperait à tous nos systèmes, nos immunités et notre vaccination, croit la médecin-hygiéniste en chef.

Selon ce qui a été vu dans l’hémisphère sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande, la saison de la grippe pourrait arriver beaucoup plus tôt que d’habitude. Ainsi, une double vague de COVID-19 et de grippe pourrait atteindre la province entre novembre et janvier.

Un lit dans une chambre d'hôpital.

Le gouvernement se prépare à voir de nouveaux patients arriver dans le système de santé et entend créer de nouvelles places pour répondre à la demande.

Photo : AHSChannel/Youtube

Se préparer au pire

Adrian Dix précise que 1500 lits peuvent être ajoutés dans les hôpitaux entre la fin de l’automne et le début du printemps, au cas où il y aurait des patients additionnels dans le système de santé.

Bien que la véritable quantité soit difficile à prévoir, nous devons nous préparer à tous les scénarios, incluant les plus difficiles, a-t-il déclaré.

Des plans sont à l’étude pour pouvoir anticiper le pire, selon le ministre de la Santé. Le gouvernement considère, en dernier ressort, enclencher du délestage comme cela a été fait au pire de la pandémie.

Il y a présentement 350 patients hospitalisés pour la COVID-19 et les projections prévoient pour l’automne et l’hiver 700 patients de plus pour la COVID-19 ainsi que 1200 autres pour la grippe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !