•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accès au lac Marco : les discussions se poursuivront entre Saint-Bruno et la RMR

Des gens assis à une table en rond dans une salle.

Une séance ordinaire de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean s'est tenue mercredi après-midi.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Radio-Canada

Les discussions se poursuivront entre Saint-Bruno et la Régie des matières résiduelles (RMR) du Lac-Saint-Jean concernant l’accès des résidents du lac Marco à leur domicile via le rang 9 qui appartient à la RMR.

Un point visant à leur interdire l’accès au rang 9 se trouvait à l’ordre du jour de la séance régulière du conseil d’administration de la RMR qui se tenait mercredi après-midi à l’hôtel de ville d’Alma. Cependant, en apprenant dans les heures précédant la séance que des médias et des résidents allaient être présents, la RMR et la municipalité de Saint-Bruno ont repris leurs discussions.

En raison de quelques incidents, la RMR songeait à interdire l’accès aux citoyens. De leur côté, ces derniers déplorent que le déneigement soit réalisé seulement durant les heures d'ouverture du Lieu d’enfouissement technique (LET) d’Hébertville-Station, donc en semaine. Le rang 9 sert à accéder à cette installation.

Ça fait longtemps que la main est tendue, que la main est ouverte, alors peut-être qu’on a voulu brasser un petit peu les choses pour que ça avance et c’est le cas, l’ouverture est là de s’asseoir et de trouver des solutions, a dit Véronique Fortin, vice-présidente du conseil d'administration de la RMR.

La Régie a promis que le déneigement allait être réalisé durant la même plage horaire que l’an dernier.

Une belle entente entre les deux parties, entre la RMR et la municipalité de Saint-Bruno, c’est ce que je souhaite le plus avant tout. [...] Le pire qui va arriver, c’est que ça va être comme l’année passée, parce que le contrat de déneigement existe encore. Nous autres, on essaie de le bonifier, a mentionné le maire de Saint-Bruno, François Claveau.

Un homme parle à un lutrin devant des chaises.

Romain Boily est le président de l’Association des résidents du lac Marco. Il s'est rendu à l'assemblée de la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean mercredi.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Pour ce qui est des citoyens, regroupés au sein de l’Association des résidents du lac Marco, ils attendent d’avoir d’autres réponses.

On est un petit peu amers, parce qu’ils nous ont envoyé ça hier. Ça ressemblait à des représailles. On vous envoie ça et vous ne serez pas déneigés, arrangez-vous. C’est un petit peu tannant, mais là avec ce qu’on a eu comme discussion avec le maire, j’ai l’impression qu’on va avoir des points importants qui vont être amenés, puis il faut lever l’hélicoptère. Il n’y a pas juste le déneigement. On a cinq jeunes enfants qui restent autour du lac Marco, mais là comme ça devient un chemin privé, est-ce que l’autobus va pouvoir passer? Là, on ne le sait pas, a commenté Romain Boily, le président du regroupement de citoyens.

La prochaine séance de la RMR est prévue le 2 novembre prochain.

D'après un reportage de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !