•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 10 ans, le train de passagers Northlander effectuait son dernier voyage

Un homme descend d'un train de passagers.

Le train de passagers Northlander, qui assurait la liaison entre Toronto et Cochrane, a effectué son dernier voyage le 28 septembre 2012. (Archives)

Photo : CBC/Erik White

Radio-Canada

Il y a 10 ans, le train de passagers Northlander qui assurait la liaison entre Toronto et le Nord de l’Ontario, effectuait son dernier voyage. Le gouvernement Ford a promis de rétablir le service, mais ses critiques demeurent quelque peu sceptiques.

Le député provincial de Timiskaming—Cochrane, le néo-démocrate John Vanthof, se souvient du 28 septembre 2012, le jour où le Northlander suspendait ses activités

« C’était un jour très très triste parce que le Northlander était un emblème pour le Nord. C’est comme si on avait coupé le dos du Nord ce jour-là. »

— Une citation de  John Vanthof, député provincial de Timiskaming—Cochrane

Le train était très important, rappelle-t-il, notamment pour les étudiants qui s’en servaient pour rendre visite à leurs familles ou pour les résidents du Nord de l’Ontario qui le prenaient pour se rendre à leurs rendez-vous médicaux dans le sud de la province. 

John Vanthof en entrevue dans les couloirs de l'Assemblée législative.

John Vanthof est le député provincial de Timiskaming—Cochrane.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Olivier Bernatchez

Trouvant qu’il coûtait trop cher et était peu rentable, le gouvernement libéral de Dalton McGuinty a choisi de supprimer le service, au grand désarroi de plusieurs Nord-Ontariens et de groupes communautaires qui se mobilisent depuis pour réclamer son retour. 

Pendant la campagne électorale de 2022, le chef progressiste-conservateur Doug Ford a promis un retour du train d’ici 2025. Il reliera Timmins à Toronto.

Doug Ford, debout au podium. Derrière lui, des membres de son gouvernement et des élus locaux. Au fond, un train et un panneau qui dit « futur emplacement de la station Timmins-Porcupine ».

En avril 2022, le premier ministre Doug Ford et la ministre des Transports, Caroline Mulroney, sont passés à Timmins pour annoncer le retour prochain du train Northlander.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

Le député Vanthof est toutefois sceptique, d’autant plus que M. Ford avait déjà promis un retour du train lors de la campagne électorale de 2018.  

J’ai parlé [mardi] aux gens de la Commission de transport d’Ontario Northland et je sais qu’ils ont la capacité de faire ça, mais on ne sait pas encore s’il y a la volonté politique, affirme l’élu provincial. 

« J’espère qu'elle est là, mais je ne suis pas à 100 % sûr. On va continuer de pousser parce que c’est très important.  »

— Une citation de  John Vanthof, député provincial de Timiskaming—Cochrane

Questionné par Radio-Canada, le gouvernement de l’Ontario rappelle qu’il a publié un plan d’affaires amélioré en avril dernier et qu’il a annoncé un investissement de 75 millions de dollars pour rétablir le service du Northlander. 

Il précise qu’une liaison ferroviaire sera ajoutée entre Timmins et Cochrane, où se terminait l'ancien trajet du Northlander. 

En ce moment, ce projet est en phase de préconception et notre gouvernement continue de travailler en étroite collaboration avec la Commission de transport d’Ontario Northland pour mettre en œuvre les prochaines étapes [...] qui comprennent la conception, l'ingénierie, l’approvisionnement, l’évaluation environnementale, la consultation avec les Autochtones et la construction liée à la station et la modernisation des rails, écrit Nicholas Tibollo, le porte-parole du ministre associé aux Transports dans un courriel envoyé à Radio-Canada.

Avec les informations de Frédéric Projean

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !