•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des services du Lighthouse de Saskatoon transférés à l’Armée du Salut

Le refuge et centre d'aide d'urgence Lighthouse de Saskatoon, en Saskatchewan, le 24 septembre 2022.

Le Lighthouse de Saskatoon est au centre de plusieurs controverses depuis quelques mois. (archives)

Photo : Radio-Canada / Travis Reddaway

Radio-Canada

Le ministère des Services sociaux de la Saskatchewan a annoncé que 30 des 61 lits d'hébergement d'urgence offerts par le Lighthouse de Saskatoon seront transférés à l'Armée du Salut à partir du 1er octobre.

Ces services sont offerts aux personnes vulnérables dans la Ville des Ponts.

Selon le directeur général de l'Armée du Salut de Saskatoon, Major Gordon Taylor, ce transfert de lits est une solution temporaire, car l'organisme opère déjà au maximum de sa capacité.

Le gouvernement provincial affirme pour sa part que des discussions avec d’autres partenaires communautaires sont en cours afin que les lits d’urgence qui restent soient transférés à d’autres organismes.

Cette décision arrive quelques mois après qu’un juge ait ordonné la suspension de l’ancien directeur général du Lighthouse, Don Windels, pour des raisons financières controversées.

Le président du conseil d'administration de cet organisme à but non lucratif, Jerome Hepfner, affirme pour sa part que le Lighthouse travaille avec le ministère des Services sociaux pour assurer la transition de ces lits d’urgence.

De son côté, le chef du Conseil tribal de Saskatoon (STC), Mark Arcand, s'est porté volontaire pour accueillir des lits du Lighthouse dans son centre de mieux-être d’urgence.

« J'espère que d'ici deux ou trois semaines, nous aurons déterminé un autre emplacement pour offrir ces services. Nous n'avons pas peur de ce défi, car il s'agit de faire passer les gens en premier. Aussi, l'hiver arrive et il va faire froid. »

— Une citation de  Mark Arcand, chef du Conseil tribal de Saskatoon

Le maire de Saskatoon, Charlie Clark, avance qu’il collabore avec Mark Arcand afin de continuer à fournir ces services aux personnes vulnérables, afin d’éviter qu’elles ne se trouvent en situation d'itinérance.

Au printemps, le partenariat pour les initiatives de logement de Saskatoon a recensé 550 sans-abri dans la Ville des Ponts.

Avec les informations de Bryanna Frankel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !