•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reprise du dénombrement des personnes itinérantes en Alberta

Une personne itinérante avec un chariot d'épicerie rempli de sacs et d'objets.

Le décompte du nombre de personnes sans-abri est de retour après une pause en raison de la pandémie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après une pause en raison de la pandémie, des villes albertaines font cette semaine un décompte des personnes itinérantes sur leurs territoires.

Les sept villes qui font partie de l’initiative – Edmonton, Calgary, Grande Prairie, Lethbridge, Medicine Hat, Red Deer et Wood Buffalo – envoient des bénévoles dans les rues pour compter les personnes sans-abri, mais aussi pour leur poser quelques questions.

Cela nous donne de l’information à un moment précis sur la population itinérante et nous permet de suivre les tendances dans cette population, dit Patricia Jones, présidente de la Homeless Foundation.

Si nous ne savons pas qui est la population que nous voulons aider, comment peut-on bien leur offrir du soutien?, dit-elle.

Les bénévoles posent des questions sur l’âge, le sexe ou l’ethnicité des itinérants. L’exercice bisannuel avait été annulé en 2020 en raison de la pandémie.

Cette année, les organisateurs s'attendent à une possible augmentation du nombre de personnes itinérantes.

Le contexte est difficile actuellement, il y a de l’inflation et un manque de logements abordables. Nous voyons aussi une hausse du prix des loyers couplé à un taux d’inoccupation très bas, dit Patricia Jones.

En 2018, le dernier décompte avait permis de recenser 5735 personnes itinérantes en Alberta, dont 2911 à Calgary et 1971 à Edmonton. Au total, 76 % avaient entre 25 et 64 ans.

Itinérance et traumatismes

Les gens que nous voyons dans la rue actuellement sont des personnes qui ont vécu des traumatismes importants dans leur jeunesse ou des traumatismes intergénérationnels qui se manifestent par des problèmes de santé mentale ou physique ou des problèmes de toxicomanie, dit Patricia Jones.

À Calgary, qui comptait en 2018 plus de la moitié des personnes itinérantes recensées, la Ville prévoit d'offrir des services améliorés aux personnes sans logement cet hiver.

En 2021, le conseil municipal avait mis à disposition 750 000 dollars par l'intermédiaire de la Calgary Homeless Foundation pour fournir des vêtements chauds, ouvrir plus d'espaces pour se réchauffer et améliorer la sensibilisation des sans-abri.

La conseillère du quartier 11, Kourtney Penner, dit que cette année, l’argent viendra d’un programme municipal spécifique.

Nous savons que le problème est complexe. Il est malheureusement en croissance et la réponse doit être plus importante que ce que nous pouvons financer en tant que Ville et nous avons besoin que la province soit un partenaire, dit-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !