•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre jours après Fiona, les deux tiers des foyers toujours sans électricité à l’Î.-P.-É.

Le distributeur d'électricité Maritime Electric dit ne pas savoir quand les gens seront rebranchés.

Des poteaux électriques brisés et des lignes à haute tension abattues en bordure d'une route sur laquelle des automobiles circulent.

Mardi, les dommages au réseau électrique causés par l'ouragan Fiona étaient toujours évidents à Charlottetown, la capitale de l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : CBC / Alexandre Silberman

Radio-Canada

Les efforts de rebranchement des foyers de l’Île-du-Prince-Édouard privés d’électricité depuis le passage de l’ouragan Fiona, samedi dernier, se poursuivent mercredi. Près d’un tiers des foyers touchés ont maintenant été rebranchés, selon Maritime Electric.

Le distributeur d’électricité se dit toujours incapable de prévoir quand la situation sera revenue à la normale pour l’ensemble de ses clients.

En cette quatrième journée après les intempéries, l’électricité est revenue pour environ 26 000 clients, a indiqué une porte-parole de Maritime Electric, Kim Griffin, lors d’une conférence de presse mercredi après-midi. C’est à peu près 34 % des clients de la province.

Environ 57 000 clients sont privés d’électricité depuis environ quatre journées et demie.

Une équipe de 125 personnes est sur la route, et 31 travailleurs supplémentaires arriveront bientôt en renfort, a indiqué Kim Griffin.

Elle a indiqué que les équipes sur le terrain ont répertorié 488 poteaux électriques tombés, conséquence directe de Fiona.

Certaines régions de l'île sont toujours presque entièrement dans le noir. Selon Kim Griffin, les pannes affectent toujours :

  • 82 % des clients dans l’est de l’île;
  • 81 % des clients dans les régions centrales de l’île;
  • 48 % des clients dans la partie ouest;
  • 57 % des clients dans la capitale, Charlottetown.

Toujours pas d’échéance pour le rebranchement

Pressée de questions au sujet du temps qu’il faudra pour que tout le monde ait à nouveau de l’électricité sur l’île, la porte-parole de Maritime Electric a refusé à plusieurs reprises de fournir une échéance, mercredi.

« Les gens veulent savoir quand ils seront rebranchés. J’ai de la difficulté à donner une estimation, parce que si je vous en donne une, que vous faites des plans en vous basant là-dessus et qu’il y a un imprévu, ça peut causer de gros problèmes. Ce ne serait pas juste. »

— Une citation de  Kim Griffin, porte-parole de Maritime Electric

Des résidents ont affirmé aux médias que des travailleurs leur ont personnellement dit de ne pas s’attendre à avoir de l’électricité pour au moins deux semaines.

Qualifiant ces affirmations d’anecdotiques, Kim Griffin a déclaré qu’en 2019, les vents de la tempête Dorian avaient arraché les mâts électriques de certains bâtiments, et que pour certains de ces résidents, il a fallu plus de 10 jours pour ravoir du courant.

Kim Griffin est assise à une table, devant un micro. Elle a des documents devant elle et tient un stylo. En arrière-plan, il y a un drapeau du Canada et un drapeau de l'Île-du-Prince-Édouard.

Kim Griffin, la porte-parole de Maritime Electric, mercredi.

Photo : Gracieuseté : Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard

La porte-parole dit que Maritime Electric a besoin d’encore quelques jours pour être en mesure de donner des échéances plus précises à ses clients. Je sais que cette réponse n’est pas assez bonne, mais c’est honnêtement la meilleure que je puisse vous donner. J’espère que les gens nous feront confiance, a plaidé Kim Griffin.

Je comprends que les gens sont frustrés, a ajouté le premier ministre Dennis King, qui affirme ne toujours pas avoir de courant chez lui. Nous devons faire preuve de patience et de compréhension. C’est tout un casse-tête. Notre île a été mise sens dessus dessous, et on gère du mieux qu’on peut.

Kim Griffin affirme par ailleurs que les efforts de rebranchement se faisaient plus facilement depuis mardi, et que les travailleurs étaient optimistes. La circulation routière a été un réel défi dans les heures suivant le passage de la tempête, a-t-elle indiqué.

Maritime Electric a défendu mercredi la résilience de son réseau. Il a été bâti selon les standards canadiens, a déclaré la porte-parole Kim Griffin.

Aucun d’entre nous n’aurait pu prédire cette tempête, qui est le deuxième ouragan à frapper les Maritimes en quatre ans, a déclaré Mme Griffin. Elle a affirmé que l’entreprise planifiait pour les perturbations climatiques, et que Maritime Electric allait présenter un bilan à ce sujet à la fin de l’année.

Le retour à l’école le plus tôt possible

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard désire le retour en classe des élèves le plus tôt possible et dès que ce sera sécuritaire, a déclaré le premier ministre King, mercredi.

Assis à une table devant un micro et tenant des documents, Dennis King lève un pouce en l'air pour signifier qu'il est prêt à commencer son allocution.

Le premier ministre Dennis King souhaite le retour en classe des élèves dès que ce sera sécuritaire.

Photo : Gracieuseté : Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard

Il a indiqué que déjà, des chauffeurs d’autobus scolaires étaient sur la route pour voir quels chemins sont praticables et prévoir d’autres parcours, si nécessaires.

Le ministère de l’Éducation prépare le retour en classe avec les commissions scolaires de la langue anglaise et française, et il y aura des plans de contingence pour les élèves des écoles qui ne pourront ouvrir leurs portes bientôt, selon Dennis King.

On sait que l’École Évangéline, à Abram-Village, vient de subir d’importants dommages, et que la Commission scolaire de langue française de l’Île-du-Prince-Édouard (CSLF) est à la recherche de locaux temporaires qui pourraient accommoder les 220 élèves.

Soutien financier aux sinistrés

L’Île-du-Prince-Édouard bonifie par ailleurs l’aide financière offerte à certains résidents âgés. Selon Matthew MacKay, ministre du Développement social et du Logement, un soutien financier devrait commencer à être distribué sous forme de paiement unique dès la semaine prochaine. L’argent provient d’un fonds d’aide de 5 millions de dollars.

Photo aérienne prise directement au-dessus d'une région côtière. On voit la terre rouge, de l'eau brune et les débris de bâtiments endommagés par l'ouragan.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Morell, à l'Île-du-Prince-Édouard, mardi, trois jours après le passage de l'ouragan Fiona.

Photo : Radio-Canada / Shane Hennessey

Les mesures incluent notamment une carte-cadeau de 100 $ pour l’épicerie, qui sera distribuée aux foyers qui comptent au moins un membre âgé de 65 ans ou plus.

Pour en faire la demande, le ministre dit de visiter la page Internet du gouvernement (Nouvelle fenêtre) ou de téléphoner au 211 pour qu’un préposé puisse inscrire les résidents qui peuvent recevoir cet argent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !