•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville d’Ottawa annule des cours de natation pour enfants

Une petite fille d'origine hispanique apprend à nager.

Une petite fille apprend à nager (archives).

Photo : Getty Images / Blend Images - JGI/Jamie Grill

Radio-Canada

La Ville d'Ottawa est incapable d’offrir une programmation complète cet automne en raison de la pénurie de personnel.

Des familles ont reçu un message leur annonçant l’annulation d'un cours de natation.

En effet, plusieurs cours qui étaient à l'horaire pour la session débutant en septembre n'auront finalement pas lieu.

Plus précisément, la Ville a dû annuler 11 % des cours qui devaient être donnés cet automne dans le cadre de son programme aquatique. La raison? La forte pénurie de sauveteurs et d'instructeurs de natation, selon une déclaration de la Ville.

Il a fallu également réduire cet automne les plages horaires réservées à la baignade libre dans plusieurs piscines, en raison de la pénurie de sauveteurs.

Dan Chénier, directeur général des loisirs, de la culture et des installations de la Ville, explique que la pénurie de main-d'oeuvre qualifiée est un défi à l'échelle nationale. La Municipalité tente de s'y attaquer tant bien que mal.

« Il y a une pénurie d’instructeurs, la Ville a dû annuler certains programmes. On a fait un recrutement actif pour les gens certifiés, on invite ceux qui sont intéressés, (...) pour former de nouveaux sauveteurs et instructeurs. »

— Une citation de  Dan Chénier, directeur général des loisirs, de la culture et des installations de la Ville d'Ottawa
Une sauveteur surveille une piscine vide à Ottawa.

La pénurie de sauveteurs et instructeurs nuit aux activités aquatiques de la Ville d'Ottawa (Archives)

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

La Municipalité a été confrontée au même problème l'été dernier. Le Service des loisirs, de la culture et des installations de la Ville d’Ottawa n’avait pas réussi à pourvoir tous les postes de sauveteurs et d’instructeurs de natation. Cette pénurie de personnel a forcé la Ville à réduire son offre en juillet et août.

Nouveau programme de natation à Ottawa

La Ville d'Ottawa a dévoilé mercredi son nouveau programme de cours de natation.

Ce programme, appelé Ville aquatique, a été conçu à l'interne par la Direction générale des loisirs, de la culture et des installations de la Ville, afin de remplacer celui de la Croix-Rouge.

En effet, l’organisme modifie sa prestation de services. La Croix-Rouge délaisse progressivement les cours de natation, et ce, partout au pays. Elle souhaite à l'avenir concentrer ses efforts vers l'aide humanitaire.

La Municipalité d'Ottawa précise que son programme Ville aquatique est inspiré de la structure des cours de la Croix-Rouge, ce qui va permettre une transition en douceur pour les personnes inscrites.

Le nouveau programme prévoit des cours de natation pour l’ensemble de la population. Les plus jeunes participants, les moins de trois ans, pourront être inscrits aux Découvertes aquatiques.

Il y aura au total 21 niveaux de natation qui seront offerts à tous, des bambins aux adultes. Les participants qui termineront le cours avec succès obtiendront un autocollant.

Les cours du nouveau programme de la Ville débuteront en janvier 2023.

Nouveau système d’inscription

Le dévoilement du nouveau programme de la Ville coïncide avec un nouveau système d’inscription pour tous les programmes récréatifs et culturels.

Avec ce système qui sera en place dès novembre, la Municipalité promet une expérience plus moderne et plus agréable que ce qui était auparavant offert. Le client pourra chercher une activité en ajoutant des filtres, notamment sur le lieu et l’âge du participant.

Le système d’inscription aux cours offerts par la Ville suscite depuis longtemps maintes critiques au sein de la clientèle. Les résidents d’Ottawa se plaignaient d’un système lent et trop souvent défectueux. Ce système était incapable de traiter plus de 450 requêtes à la fois, ce qui était source de frustration chez ses utilisateurs.

Avec les informations de Frédéric Pepin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !