•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto annule 540 cours récréatifs, faute de personnel

John Tory en entrevue devant l'hôtel de ville.

Le maire de Toronto, John Tory, assure que la Ville multiplie les efforts de recrutement.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville Reine abandonne 5 % de ses programmes récréatifs prévus pour l'automne, citant la « pénurie nationale de main-d'oeuvre pour ce type de postes ».

Des 10 000 cours qui devaient être offerts, 540 sont annulés, que ce soit des cours de natation, de patinage, d'arts ou de conditionnement physique.

La Ville a commencé lundi à contacter les 3800 participants touchés qui recevront un remboursement et se verront offrir une option de rechange, si possible.

Toronto assure qu'elle continue ses efforts de recrutement en prévision des programmes récréatifs de la saison d'hiver.

On fait le plus de recrutement possible. On essaie même de convaincre certaines personnes qui avaient pris leur retraite de revenir au travail, raconte le maire. Rappelons-nous aussi ce qui est arrivé. (...) Avec la pandémie, ces programmes n'étaient pas offerts du tout et certains employés ont trouvé un autre travail (...) et il n'y avait pas autant de recrues en formation.

On ne savait pas exactement combien de résidents allaient s'inscrire, ajoute M. Tory pour expliquer l'annulation de plusieurs centaines de cours cet automne.

D'autres villes ontariennes éprouvent elles aussi des difficultés à embaucher suffisamment d'instructeurs de natation et de sauveteurs, notamment.

Ottawa et Hamilton, par exemple, expliquent que leur programme de formation a été suspendu au début de la pandémie ou la taille des groupes a été réduite, menant à une baisse du nombre de recrues qualifiées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !