•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : plus de virus dans les eaux usées du Grand Sudbury que l’an dernier

Le stationnement d'un hôpital.

Horizon Santé-Nord continue de suivre la présence de SARS-COV-2 dans les eaux usées de la région.

Photo : Radio-Canada / Yvon Theriault

Radio-Canada

La quantité de virus présente dans les eaux usées de la région du Grand Sudbury est supérieure à ce qui avait été mesuré à la même date l’an dernier, selon Horizon Santé Nord (HSN), mais reste de loin inférieure au pic du 18 avril 2022.

Selon Gustavo Ybazeta, chercheur à l'Institut de recherche d’HSN, la charge virale dans les eaux usées de la ville varie entre cinq et dix copies par millilitre.

À la même époque l'année dernière, cette quantité était plus proche de 0.

Mais le variant omicron, plus facilement transmissible, n'avait pas encore été détecté dans la communauté en septembre 2021.

Les chiffres actuels signifient que le virus continue d'être présent dans la région selon M. Ybazeta.

Nous devons être prudents, nous devons penser qu'il se transmet toujours dans notre communauté et que tout peut aller dans n'importe quelle direction, affirme le chercheur.

Il ajoute qu'il recommande aux gens de continuer à porter des masques lorsqu'ils sont à l'intérieur.

Il est prouvé que c'est un bon moyen d'éviter la transmission, affirme-t-il.

M. Ybazeta ajoute que davantage de personnes dans la communauté sont également vaccinées contre le virus, ce qui aide à prévenir les complications graves.

En date du 20 septembre, date la plus récente pour laquelle des données sont disponibles, Santé publique Sudbury et districts a indiqué que le risque d'infection dans la communauté était modéré.

L'indice de risque COVID-19 du Bureau de santé tient compte de facteurs comme les hospitalisations, la charge virale dans les eaux usées et les éclosions actives pour déterminer le risque d'infection.

En date du 27 septembre, HSN comptait 24 patients admis pour la COVID-19, dont deux personnes à l'unité de soins intensifs.

L'hôpital a également indiqué qu'il comptait 53 patients déjà positifs, c'est-à-dire qui avaient déjà été déclarés positif pour le virus. Deux d'entre eux ont été admis aux soins intensifs.

Avec les informations de Martha Dillman de CBC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !