•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une hausse des tarifs à prévoir dans les centres de ski de la région

Des skieurs sur le bas des pistes du Valinouët.

Des skieurs au Valinouët.

Photo : Radio-Canada

La hausse des tarifs dans les centres de ski du Québec pour la prochaine saison n’épargnera pas les stations de la région. Au Valinouët, le billet journalier passera de 59 $ à 62 $.

Le directeur des communications et du marketing, Stéphane Leblond, explique que la situation est inévitable puisque l’augmentation est généralisée dans l'ensemble de la province. Elle est estimée à entre 5 % et 10 %.

La hausse du salaire minimum au printemps dernier, couplée à l’augmentation des tarifs d’électricité sont des facteurs qui expliquent la majoration des prix.

Malgré tout, Stéphane Leblond demeure positif.

Pour la qualité d’expérience et d’enneigement qu’on a dans notre station, c’est un bon tarif. Oui, ce n’est pas donné, mais compte tenu de la qualité du produit qu’on offre, on n’est pas inquiet , a-t-il affirmé, en entrevue à l’émission C’est jamais pareil.

Selon le directeur, l’engouement pour le sport de glisse demeure bien présent chez les adeptes. Il en a été témoin au printemps, alors que le Valinouët a enregistré une hausse de nombre de billets de saison 2022-2023 vendus au printemps.

Même scénario au Mont-Édouard

À l'Anse-Saint-Jean, les clients devront parfois débourser jusqu’à 10 % de plus pour accéder aux installations du Mont-Édouard.

Considération qu'on a une billetterie dynamique, 10 % c'est le maximum de l'augmentation qu'on aurait, mais on a toujours des réductions qui se font dans l'achat en ligne, a révélé le directeur général de la station, Frédéric Blouin.

Une file d'attente devant une remontée mécanique.

Les tarifs seront plus élevés l'hiver prochain au Mont-Édouard (archives).

Photo : Radio-Canada / Mireille Chayer

Au Mont-Lac-Vert et au Mont Bélu, la majoration varie entre 2 et 3 %. Les amateurs de glisse qui fréquentent le Mont-Fortin de Jonquière doivent aussi s’attendre à des augmentations similaires. La Ville de Saguenay, qui gère l'endroit, dévoilera sa nouvelle grille tarifaire en novembre. Une analyse est en cours.

Il y a d'ailleurs consensus selon lequel la région accusait un important retard par rapport à d’autres centres alpins de la province.

Spécifiquement dans la région du Saguenay, on est en moyenne 30 % moins cher que le reste de la province. Il y a des stations qui ont fait des augmentations assez majeures pendant la COVID, donc c'est un peu une tendance depuis 24 mois, a ajouté M. Blouin.

Pénurie de main-d’œuvre

Le manque de personnel n’est pas un enjeu de taille pour le Valinouët et pour le Mont-Édouard pour l’instant, mais la pénurie de main-d’œuvre pourrait avoir un impact sur les services de restauration. La hausse du prix des billets journaliser pourrait inciter les skieurs à troquer les repas du restaurant-pub pour la boîte à lunch.

Quant aux tarifs d’électricité, Stéphane Leblond convient que les remontées mécaniques engendrent des dépenses énergétiques non négligeables puisqu’elles sont utilisées en période de pointe et par grands froids. Le Valinouët pourrait profiter de certains programmes gouvernementaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !