•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

École Greenwood : Viamonde s’explique sur la décontamination

De la machinerie et des tuyaux devant l'École Greenwood.

L'École Greenwood doit accueillir ses premiers élèves francophones du secondaire en septembre prochain, selon Viamonde.

Photo : Radio-Canada / Michel Bolduc

Le Conseil scolaire Viamonde défend sa décision de ne pas avoir informé les parents et les résidents dès 2019 de la contamination du sol de l'École Greenwood à Toronto. Viamonde maintient qu'une décontamination complète du site n'est pas nécessaire.

Viamonde a mis la communauté au courant la semaine dernière dans une lettre aux parents, après des questions posées par Radio-Canada.

La concentration en plomb dans le sol de l'emplacement atteint jusqu’à 36 fois les normes environnementales, selon un rapport obtenu par Radio-Canada grâce à la Loi sur l’accès à l’information. Le site renferme aussi des quantités de cadmium, de mercure et d'arsenic, notamment, dépassant les normes, selon l'étude.

Ce rapport de la firme Cambium avait été commandé par Viamonde en 2019 avant l'achat de l'école désaffectée du Conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB). Le bâtiment est actuellement en rénovation, en prévision d'une ouverture en septembre 2023.

Viamonde a refusé de nous accorder une entrevue enregistrée. Voici les réponses du conseil scolaire à des questions soumises par courriel.


Divulgation

Radio-Canada : Le rapport Cambium a été fait en 2019 et Viamonde a jugé par la suite qu’il fallait faire de la décontamination partielle sur le site de l’École Greenwood. Pourquoi ne pas avoir informé les parents et les résidents à ce moment-là du fait qu’il avait des contaminants, mais que vous alliez gérer la situation?

Viamonde :Nous vous avons indiqué à plusieurs reprises que le rapport Cambium visait à déterminer la composition du sol sur la propriété afin d’évaluer si les résultats posaient un trop grand risque qui aurait justifié que le Conseil ne se porte pas acquéreur du site Greenwood. Le rapport étant satisfaisant, le Conseil a procédé à l’achat du site et retenu les services de l’entrepreneur J.R. Certus pour mener les travaux. Ce type de rapport, parmi d’autres, est demandé chaque fois que le Conseil envisage l’achat d’une propriété. Ces rapports ne sont pas partagés avec le public car leur objectif est de nourrir la décision face à l’achat d’une propriété. Le rapport permet aussi de donner une idée de l’ampleur des travaux potentiels à effectuer, le cas échéant.


Décontamination

Radio-Canada : Qu’est-ce qui a été fait jusqu’à maintenant en matière de décontamination? Est-ce que la terre excavée dans le secteur nord-est du site pour la construction d’une extension à l’école a été retirée du site? Si oui, de quelle quantité de terre parle-t-on?

Viamonde :L’entrepreneur est responsable du chantier et veille à retirer le sol excavé conformément aux règles en matière de gestion de sol contaminé. Viamonde ne supervisant pas le chantier, nous ne sommes pas régulièrement tenus au courant de la quantité de sol excavé. Par souci de répondre à votre curiosité, toutefois, nous avons posé la question à l’entrepreneur qui nous a informés qu’un total approximatif de 611 tonnes de sol a été retiré du site jusqu’à maintenant. Cette quantité représente toutefois autant du sol propre que du sol contaminé.


Précautions

Radio-Canada : Quelles précautions ont été prises lors de l’excavation? Les travailleurs portaient-ils un masque spécial et une tenue protectrice? Des écrans ou autres dispositifs ont-ils été installés pour empêcher des poussières de se propager dans le quartier?

Viamonde :Le chantier n’est pas supervisé par Viamonde, les employés sur le site ne sont pas des membres du personnel du Conseil et c’est à l’entrepreneur de se conformer aux lois et aux règlements qui s’appliquent selon le type de travaux effectués.

Radio-Canada : Qu’en est-il du trou creusé à l’ouest de l’école pour, d’après ce que je comprends, remplacer les conduites d’égout/aqueduc et de gaz naturel : la terre excavée a-t-elle été retirée du site?

Viamonde :Les analyses effectuées par les consultants indiquent que le sol excavé de cet endroit ne contient pas d’excédences aux normes. Selon l’entrepreneur et le consultant expert, cette terre a donc été retenue sur le site pour redistribution.

[Viamonde a apporté cette clarification : Tout le sol excavé du site, peu importe son emplacement, est analysé afin de déterminer de quelle manière l’entrepreneur doit en disposer (le sol contaminé qui dépasse les normes acceptables doit être géré selon un protocole différent).]


Le rapport Cambium

Radio-Canada : Dans sa lettre aux parents du 20 septembre, Viamonde affirme que « le rapport [Cambium] a déterminé que les matières enfouies dans le sol sous l’édifice Greenwood ne poseront pas de risque pour la santé des occupants et qu’il n'était pas nécessaire de procéder à une décontamination complète du site ». Le rapport Cambium obtenu par Radio-Canada ne précise pas quels sont les risques potentiels pour la santé des contaminants trouvés ni quel type de décontamination devrait être fait. Viamonde a dit par courriel à Radio-Canada qu’il n’y avait pas eu d’autre rapport de Cambium. Était-ce une erreur de votre part de dire dans la lettre aux parents que le rapport avait conclu qu’il n’y avait pas de danger ou y a-t-il eu un autre rapport?

Viamonde : Le Conseil n’a pas d’autres rapports en ce moment. Le rapport fait état des faits et les consultants embauchés ont déterminé les marches à suivre basé sur les données obtenues.

Radio-Canada : Le rapport Cambium obtenu par Radio-Canada recommande d'autres analyses pour mieux évaluer le niveau horizontal et vertical des contaminants. Ces analyses plus poussées ont-elles été faites? Sinon, pourquoi pas?

Viamonde :Il a été convenu que cette autre étape n’était pas essentielle, car elle serait plus pertinente si la solution de décontaminer le sol en entier avait été retenue. Les contaminants ne sont pas exposés (sauf excavation) et les tests ne révèlent pas de contamination des eaux souterraines.


Arguments contre la décontamination complète

Radio-Canada : Viamonde a dit par courriel à Radio-Canada que la décision de ne pas procéder à une décontamination complète avait été prise à la suite de discussions avec Cambium après le rapport de la firme. Est-ce que Cambium a alors présenté différentes options à Viamonde en matière de décontamination? Est-ce que le coût de chacune de ces options était chiffré? Si oui, quelles étaient les différentes options et leur coût?

Viamonde :Non. Une fois la décision prise de procéder à une rénovation de l’édifice, il a été déterminé qu’une décontamination complète n’était pas requise. Le rapport a été fourni à l’entrepreneur pour qu’il soit en mesure de procéder à une excavation et une gestion du sol contaminé selon les normes environnementales.

Radio-Canada : Sur quoi se fonde Viamonde pour conclure qu’une décontamination complète du site n’est pas nécessaire? Dans votre lettre aux parents, vous écrivez que les matières enfouies dans le sol sous l’édifice Greenwood ne poseront pas de risque pour la santé.  Qu’en est-il du sol entourant l’école? Est-ce que tout le terrain autour de l’école sera couvert de béton/asphalte?

Viamonde :Le site sera largement couvert par de l’asphalte ou du béton. Les résultats de tests de qualité de sol effectués à date dans les zones gazonnées/plates-bandes au sud et à l’ouest ne démontrent pas de contamination dans ces zones. Il est à noter que ces analyses sont faites à la demande de l’entrepreneur pour effectuer son travail.

[Viamonde a apporté cette clarification : Tout le sol excavé du site, peu importe son emplacement, est analysé afin de déterminer de quelle manière l’entrepreneur doit en disposer (le sol contaminé qui dépasse les normes acceptables doit être géré selon un protocole différent).]


Financement provincial

Radio-Canada : Le ministère de l’Éducation dit avoir versé 149 400 $ à Viamonde en juin 2021 pour la décontamination. Je présume que vous avez présenté un devis au ministère pour justifier cette somme. Pouvez-vous nous le partager?

Viamonde :Cette somme a été attribuée pour solidifier la structure en raison de la faible capacité portante du sol (poor soils), ce n’est pas une question de sol contaminé.

[Viamonde a apporté cette clarification : Il n’y a pas eu de somme spécifique pour de la décontamination. En fait, je vous rappelle qu’à proprement parler, il n’y a pas eu de décontamination sur le site : on parle de gestion de sol contaminé excavé.]


Autres analyses?

Radio-Canada : Viamonde va-t-il procéder à d’autres analyses de sol avant l’ouverture prévue de l’école en septembre 2023?

Viamonde :Le Conseil scolaire Viamonde ne mène pas d’analyses de composition de sol. Ce travail est fait à sa demande, par des experts en la matière. Ces consultants peuvent nous recommander des tests supplémentaires pendant le projet. C’est leur recommandation, par exemple, de profiter de l’accès à certaines ouvertures générées par les travaux d’excavation pour reprendre des mesures de composition du sol sous l’édifice. Nous avons approuvé ce travail. Ces nouvelles données seront utiles pour déterminer si des mesures correctives supplémentaires sont nécessaires.


Parc Felstead

Radio-Canada : Viamonde tient des discussions avec la Ville de Toronto afin que les futurs élèves de l’École Greenwood puissent utiliser le terrain sportif du parc Felstead à proximité. Le parc est situé juste en face de l’école. Y a-t-il un risque que le sol du parc soit lui aussi contaminé?

Viamonde :Cette question doit être posée à la Ville de Toronto. Viamonde n’est pas propriétaire du parc. L’intention est d’obtenir une entente d’utilisation récréative par les élèves et non des droits d’aménagement.

Radio-Canada : Allez-vous faire une analyse de sol avant de signer une entente avec la Ville pour le parc Felstead?

Viamonde : Non, cette analyse ne sera pas demandée. Il n’est pas de notre responsabilité d’effectuer ce type d’analyse pour être en mesure d’utiliser les installations de partenaires dans la communauté.

[NDLR : La Ville de Toronto indique à Radio-Canada qu'en vertu de la réglementation provinciale, elle fait des analyses de sol lorsqu'il y a un changement de vocation d'un site, ce qui n'est pas le cas pour le parc Felstead. La Ville ajoute qu'elle n'est au courant d'aucun problème relativement au sol de ce parc.]

Radio-Canada tente de joindre la firme Cambium depuis jeudi dernier pour avoir plus de détails sur ses recommandations, mais la société n'a pas répondu à nos courriels et appel téléphonique.

Nous avons aussi communiqué avec l'entrepreneur C.J. Certus mercredi matin, mais n'avons pas eu de réponse pour l'instant.

Radio-Canada a par ailleurs demandé mercredi matin des précisions au ministère de l'Éducation quant au financement que la province disait avoir versé à Viamonde en 2021 pour la décontamination du sol. Nous sommes dans l'attente d'une réponse.

La présidente du Conseil scolaire Viamonde, Geneviève Oger, a refusé de nous accorder une entrevue enregistrée. Elle nous a fait parvenir cette déclaration écrite : La communauté francophone de l’est de Toronto attend une école secondaire depuis presque 15 ans. Le conseil scolaire Viamonde a à cœur de lui proposer prochainement une école en zone urbaine dans un bâtiment rénové, qui a auparavant abrité des générations d’élèves anglophones, dans le respect de toutes les normes de sécurité en vigueur en Ontario. Les élèves sont là. Il est temps de répondre à leurs besoins sans tergiverser.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !