•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La campagne Solidarité Ukraine atteint son objectif de 100 000 $

Daniel Boucher,  Joanne Lewandosky, Maxine Robert et Daniel Lussier tiennent un chèque le 27 septembre 2022 au sous-sol de la cathédrale de Saint-Boniface, à Winnipeg.

La Société de la francophonie manitobaine, le Réseau Compassion et Francofonds ont remis 100 000 $ au Congrès des Ukrainiens canadiens.

Photo : Radio-Canada / Simon Deschamps

La campagne Solidarité Ukraine de la Société de la francophonie manitobaine a atteint son objectif. Un chèque de 100 000 $ a été remis mardi soir au Congrès des Ukrainiens canadiens.

Un événement a été organisé au sous-sol de la cathédrale de Saint-Boniface pour souligner le succès de la campagne de financement lancée en avril dernier.

Cette dernière se faisait en collaboration avec Francofonds et le Réseau Compassion, qui a offert 25 000 $ pour commencer la campagne et jumelait les dons pour le même montant.

Dans un communiqué, la Société de la francophonie manitobaine indique que les sommes seront distribuées localement pour l’accueil et l’établissement des ressortissants ukrainiens au Manitoba.

Dans une allocution, la présidente de la section manitobaine du Congrès des Ukrainiens canadiens, Joanne Lewandosky, s'est dite reconnaissante envers la communauté francophone du Manitoba pour soutenir ses efforts dans l'accueil des réfugiés ukrainiens dans la province.

On entre dans le huitième mois de la guerre en Ukraine. On a tous vu les scènes de tragique dévastation, lance-t-elle.

Joanne Lewandosky lors de son allocution à la remise du chèque de la campagne de financement Solidarité Ukraine, à la cathédrale de Saint-Boniface le 27 septembre 2022.

Joanne Lewandosky, la présidente de la section manitobaine du Congrès des Ukrainiens canadiens, lors de son allocution à la remise du chèque de la campagne de financement Solidarité Ukraine.

Photo : Radio-Canada

« Toutefois, il y a de la bonté partout dans le monde. [...] On est reconnaissant de tout ce que les Manitobains font pour aider les femmes, les enfants et les familles déplacés par la guerre qui cherchent refuge chez nous. La gentillesse et l'humanité n'ont pas de frontière. »

— Une citation de  Joanne Lewandosky, présidente de la section manitobaine du Congrès des Ukrainiens canadiens

Mme Lewandosky indique que plus de 6000 Ukrainiens ont trouvé refuge au Manitoba, à ce jour.

Le directeur général de la Société de la francophonie manitobaine Daniel Boucher a souligné le lien qui unit les Ukrainiens manitobains à la communauté francophone, eux qui ont soutenu les francophones lors de la crise linguistique dans les années 1980.

Pour lui, la volonté d'aider son prochain était présente dans la communauté.

On sentait dans la population que tout le monde voulait contribuer d'une façon ou d'une autre. On n'a jamais douté qu'on allait atteindre l'objectif. Cet argent va soutenir les familles avec différents besoins, affirme-t-il. 

Il indique que même si l'objectif financier est atteint, il est toujours possible de contribuer à la campagne de financement.

En plus des Ukrainiens, son organisme travaille maintenant à faciliter la venue de réfugiés afghans. 

Un documentaire sur l'arrivée de réfugiés ukrainiens au Manitoba

Le journal La Liberté lance mercredi le documentaire Refuge, son tout premier.

Cette vidéo d'une vingtaine de minutes suit une famille ukrainienne qui s'installe au Manitoba. Elle est accueillie par le Franco-Manitobain Marc Marion et son épouse d'origine kazakhe.

Le documentaire a été projeté en avant-première après la remise du chèque de la campagne Solidarité Ukraine.

Le documentaire Refuge du journal La Liberté a été présenté au sous-sol de la cathédrale de Saint-Boniface, le 27 septembre 2022.

Le documentaire Refuge du journal La Liberté a été présenté en avant-première, mardi soir au sous-sol de la cathédrale de Saint-Boniface.

Photo : Radio-Canada / Simon Deschamps

Marc Marion affirme qu'il a un lien fort avec la famille qu'il accueille.

On a tissé des liens très vite, surtout avec les deux filles qui sont toujours contentes, qui aiment jouer et faire des activités ensemble, dit-il.

Il salue la générosité de sa communauté, qui sera d'une grande aide pour les réfugiés qui arrivent au Canada, alors que les besoins sont grands.

La famille est arrivée avec une valise, c'est tout ! Il y a juste un certain montant de biens et de linge que tu peux mettre là-dedans, poursuit-il.

Il affirme qu'il a pu compter sur la générosité de son entourage pour combler les besoins matériels de la famille.

Mariana Lavryk (à droite) et son conjoint lors d'un événement le 27 septembre 2022 à la cathédrale de Saint-Boniface.

Mariana Lavryk (à droite) et son conjoint remercient la communauté francophone pour leur générosité et leur accueil, alors qu'ils fuient la guerre en Ukraine.

Photo : Radio-Canada / Simon Deschamps

Accueillie par Marc Marion, Mariana Lavryk est reconnaissante pour la générosité des Manitobains dans son intégration au Canada.

Les Canadiens supportent les Ukrainiens. J'aime ce pays et j'espère que ce sera ma nouvelle maison ici, s'enthousiasme-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !