•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Journées de la culture s’invitent dans la région

Une femme observe des oeuvres d'art.

Des centaines d'activités interactives de découverte et d'appréciation des arts et de la culture auront lieu à travers la province (archives).

Photo : Courtoisie/Laurent Dansereau

Audrey-Maude Vézina

Petits et grands pourront s’imprégner de la culture québécoise sous toutes ses formes lors des Journées de la culture. Du 30 septembre au 2 octobre, une centaine d’activités sont prévues sur le territoire.

Deux circuits dans le village de Neuville et dans le Vieux-Québec serviront de lieu de rencontre des amateurs d’art et de culture tout au long de la fin de semaine avec une vingtaine d’activités culturelles.

Du côté de Chaudière-Appalaches, deux autres circuits sont prévus dans le village de Saint-Aubert et la ville de Lévis, qui seront scènes de rencontres artistiques et historiques pour le grand public.

Un homme et une femme dans un studio radio.

Cynthia Wu-Maheux et Frédéric Pierre, les ambassadeurs des 26e Journées de la culture.

Photo : Radio-Canada / Érik Chouinard

Les deux ambassadeurs des Journées de la culture, les comédiens Cynthia Wu-Maheux et Frédéric Pierre, soulignent à quel point ces échanges entre le public et le milieu culturel sont nourrissants, en entrevue à l’émission C’est encore mieux l’après-midi.

Je trouve que le mandat d'unir le Québec par l'art, de façon à pas mettre de barrières, c'est quelque chose qui fondamentalement me touche. Puis à quel point l'art fait grandir, fait réfléchir, à quel point on en a besoin. [...] Puis de briser le côté qui peut être un peu plus intellectuel, souligne Cynthia Wu-Maheux

« L'art est pour tout le monde et par tout le monde aussi. »

— Une citation de  Cynthia Wu-Maheux, ambassadrice des Journées de la culture

Elle rappelle que quand on pratique une forme d'art, peu importe la forme, ça développe une ouverture, ça développe un focus, ça développe aussi notre caractère . C'est quand même des qualités fondamentales pour créer une société saine, d'aujourd'hui et de demain, ajoute-t-elle.

La place de la culture

Frédéric Pierre souligne également le bon timing de l’événement.

Ça tombe en pleine campagne électorale. [...] C'est toujours l'enfant pauvre des programmes électoraux, la culture, on le sait. Je trouve ça très intéressant que juste avant le vote, les gens vont avoir l'occasion d'aller faire des activités culturelles en famille, entre amis, indique Frédéric Pierre.

« On a hâte d’avoir des gens au pouvoir qui vont prendre la culture au sérieux. »

— Une citation de  Frédéric Pierre, ambassadeur des Journées de la culture

Les deux ambassadeurs ont constaté que les jeunes d'aujourd'hui consomment moins la culture québécoise.

Je sais pas s'il y a 26 ans, lors de la création des Journées de la culture, ils avaient vu venir le raz-de-marée des Netflix de ce monde. Je pense pas que ça faisait partie du mandat initial, mais au final, le constat est là, souligne Frédéric Pierre. C'est que notre culture, plus que jamais, il faut la protéger.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !