•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Femme retrouvée inconsciente dans une cellule : pas de négligence, conclut le DPCP

Une voiture de police stationnée près d'une scène d'intervention.

Une photo générique d'une voiture de politique de la Sûreté du Québec, à Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

Radio-Canada

Après une enquête du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a conclu « que l'analyse de la preuve ne révèle pas la commission d'une infraction criminelle » de la part d’une policière dans le cadre d’un incident survenu à Drummondville en février dernier

Une femme détenue avait été retrouvée inconsciente dans une cellule alors qu’elle était détenue pour non-respect des conditions. 

Selon un communiqué du DPCP, les services d’urgence auraient été appelés, car elle aurait effectué une première tentative de suicide. Les policiers auraient procédé à une intervention rapide et retiré tous les objets potentiellement dangereux de sa cellule. Ils auraient par la suite assuré une surveillance accrue, mais la femme aurait fait une seconde tentative alors que les policiers se seraient absentés quelques minutes. Les ambulanciers ont réussi à la réanimer.

La preuve au dossier d'enquête ne permet pas de conclure que les policiers impliqués ont fait preuve de négligence criminelle causant des lésions corporelles , indique le DPCP. 

L'analyse de l'ensemble de la preuve au dossier d'enquête révèle que plusieurs précautions ont été prises par les policiers et la chargée de relève du poste de la SQ de Drummondville. Lorsque la femme a initialement fait part de ses idées suicidaires aux policiers, il fut décidé de contacter le 811 afin d'effectuer un suivi approprié, conclut le communiqué.  

Besoin d’aide?

Si vous pensez au suicide ou si vous vous inquiétez pour un proche, des intervenants sont disponibles pour vous aider partout au Québec 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !