•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’état d’urgence demandé par Alma pour la route Ulysse et le chemin Saint-François

Une route sectionnée en deux.

La route Ulysse s'est affaissée le 14 septembre.

Photo : Radio-Canada / Rémi Tremblay

Radio-Canada

La mairesse d’Alma, Sylvie Beaumont, a profité de la visite dans la région mardi de la vice-première ministre sortante, Geneviève Guilbault, pour lui demander de déclarer l’état d’urgence pour le secteur de la route Ulysse et du chemin Saint-François.

Geneviève Guilbault, qui est aussi ministre de la Sécurité publique, était venue appuyer les candidats de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Jonquière et Lac-Saint-Jean en vue de l’élection du 3 octobre.

Le 14 septembre dernier, un sexagénaire almatois a perdu la vie sur la route Ulysse lorsqu’un ponceau, à la limite d’Alma et de Saint-Henri-de-Taillon, a cédé après de fortes pluies.

La mairesse a expliqué que l’état d’urgence, comme il a été décrété pour le glissement de terrain à La Baie, permettrait à la Ville d’accélérer les travaux et de ne pas aller en appel d’offres.

Un rassemblement dans un restaurant.

Geneviève Guilbault a tenu un point de presse dans un restaurant d'Alma. Cette présence à Alma visait à soutenir le candidat dans Lac-Saint-Jean, Éric Girard.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

En fait, ce que ça implique, ce que ça vient faciliter pour nous, c’est que si on a des travaux à faire, des interventions, on n’a plus besoin d’aller en appel d’offres. Donc ça raccourcit beaucoup au niveau des délais, donc ça nous permet si on a des interventions à faire de pouvoir rapidement faire les interventions avant l’hiver, a expliqué Sylvie Beaumont.

De son côté, Geneviève Guilbault a promis d’examiner la demande.

« En fait, elle m’a exposé déjà la situation, plusieurs détails de la situation, mais je vais en prendre connaissance, elle m’a remis une lettre. Je vais regarder ça avec mon équipe de la Sécurité civile. Évidemment, quelle que soit la réponse, on va répondre à sa question, à sa demande. On va regarder l’ensemble de l’information. Je comprends que c’est un enjeu majeur. »

— Une citation de  Geneviève Guilbault, ministre sortante de la Sécurité publique

La rencontre entre les deux femmes s’est déroulée en privé.

Trois personnes discutent dans un édifice devant des marches.

La vice-première ministre sortante, Geneviève Guilbault, a discuté avec le directeur général du Centre de ressources pour hommes Optimum, Sébastien Ouellet, en compagnie du député sortant de Lac-Saint-Jean, Éric Girard.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Au quartier général de la police

La mairesse de Saguenay, Julie Dufour, a aussi rencontré Geneviève Guilbault. Elle a participé à une visite du quartier général du Service de police de Saguenay (SPS). Le directeur du SPS, Denis Boucher, était présent tout comme le candidat de la CAQ dans Jonquière, Yannick Gagnon. Ils ont tous pris place dans le véhicule des relations médias du SPS. Selon un message sur le compte Twitter du SPS, la ministre Guilbault aurait félicité le corps de police pour l'achat d'un premier véhicule 100 % électrique.

Julie Dufour a réclamé un meilleur financement du corps policier, en soulignant à Geneviève Guilbault les particularités de Saguenay.

Les quatre personnes sourient, assises dans la voiture de police.

Les candidats de la Coalition avenir Québec Yannick Gagnon et Geneviève Guilbault ont pris place à bord de la voiture de police des relations médias du Service de police de Saguenay (SPS), en compagnie de la mairesse de Saguenay, Julie Dufour, et du directeur du SPS, Denis Boucher.

Photo : Instagram/Yannick Gagnon

Elle me disait que c’est deux fois et demie l’île de Montréal ici, mais avec moins de policiers et moins de population aussi, il faut le dire quand même. Mais donc oui, c’est un défi pour eux. Il y a aussi le transport, le palais de justice, le centre de détention est à Roberval, on est ici dans le grand Saguenay. Il y a divers enjeux, a d’abord lancé celle qui se représente dans la circonscription de Louis-Hébert, à Québec.

Saguenay est la seule municipalité de la région à avoir son propre service de police.

Geneviève Guilbeault et Yannick Gagnon répondent aux questions des journalistes dans un restaurant.

La vice-première ministre sortante, Geneviève Guilbault, est venue appuyer le candidat de la Coalition avenir Québec dans Jonquière, Yannick Gagnon.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

C’est sûr que le financement des services de police municipaux aussi, justement, fait partie des budgets des villes et eux ont accès à certains revenus, donc des revenus plus élevés que les petites municipalités qui elles sont desservies par la Sûreté du Québec. Donc, il faut juste trouver un équilibre aussi. Il faut le faire correctement, parce que c’est un sujet qui est sensible, les corps de police, a terminé Mme Guilbault.

La mairesse a jugé que la discussion avec la ministre sortante a été constructive.

Nous avons eu la chance de nous entretenir avec Mme Guilbault pendant quelques minutes, notamment pour la remercier pour tout le support du ministère de la Sécurité publique pour les événements de La Baie. [...] Nous avons aussi eu la chance d’aborder les enjeux de désengagement policier, de leur santé mentale. En somme, elle a eu une bonne écoute et elle avait beaucoup d’empathie envers les policières et les policiers, a fait savoir Julie Dufour dans une déclaration transmise à Radio-Canada.

Selon une note sur le site Internet de l'École nationale de police du Québec, le désengagement policier est ce phénomène qui mène des policiers à se retirer de certaines interventions ou à s’abstenir complètement d’intervenir.

Des points de presse à Alma et Jonquière

La vice-première ministre sortante a aussi tenu des points de presse dans des restaurants à Jonquière et Alma en journée.

À Alma, Geneviève Guilbault et Éric Girard, candidat de la CAQ dans Lac-Saint-Jean, ont notamment visité le Centre de ressources pour hommes Optimum.

Des personnes discutent debout dans un restaurant.

La vice-première ministre sortante, Geneviève Guilbault, a rencontré des électeurs au restaurant Saint-Hubert de Jonquière.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Avec les informations de Roby St-Gelais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !