•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Émilise Lessard-Therrien souhaite faciliter l’installation des nouveaux arrivants

Émilise Lessard-Therrien dans son local électoral

Émilise Lessard-Therrien propose notamment la mise en place de carrefours régionaux d’immigration au Témiscamingue et à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Renaud

La candidate de Québec solidaire (QS) dans Rouyn-Noranda–Témiscamingue a présenté mardi ses engagements visant à faciliter l’installation des nouveaux arrivants dans la région.

D’abord, Mme Lessard-Therrien propose la mise en place de carrefours régionaux d’immigration au Témiscamingue, ainsi qu’à Rouyn-Noranda. Une mesure qui, selon elle, permettrait d'accélérer certains services, comme le renouvellement des permis de travail.

Il y a des enjeux au niveau de la paperasse, du renouvellement des permis et de la reconnaissance des diplômes. Malheureusement, toute cette paperasse-là ne se fait pas à l’heure actuelle dans la région. Avec la régionalisation de l’immigration et l’implantation des carrefours régionaux, ça va permettre une prise en charge bureaucratique locale, explique-t-elle.

Faisant écho aux annonces du co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, Émilise Lessard-Therrien rappelle l’engagement de sa formation politique visant la mise en place d’un programme de rémunération des travailleurs en processus de francisation en milieu de travail, chiffré à 230 millions de $ pour l’ensemble de la province.

On veut retirer le plus possible les obstacles à l’apprentissage de la langue française, donc de le faire en milieu de travail c’est, selon nous, la meilleure formule. C’est pourquoi on veut soutenir les entreprises pour qu’elles puissent le faire, pour que l’enjeu financier ne soit plus une barrière, affirme-t-elle.

La députée sortante en a également profité pour souligner les propositions de son parti concernant notamment l’octroi de billets culture d’une valeur de 200 $, ou encore la création d’une voie rapide vers le statut permanent pour les immigrants ayant déjà de l’expérience d’étude ou de travail en région.

Finalement, Mme Lessard-Therrien a annoncé vouloir travailler à la mise sur pied de deux maisons pour nouveaux arrivants, soit une à Rouyn-Noranda et une au Témiscamingue, totalisant 18 unités de logement temporaires.

Cette mesure faciliterait, selon elle, l’installation des nouveaux arrivants « dans un contexte de capacité d'accueil très limitée. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !